Pour la première fois, un tétraplégique parvient à contrôler sa main grâce sa pensée

Six ans après un accident qui a endommagé sa moelle épinière, Ian Burkhart parvient à bouger son bras et effectuer des gestes simples, grâce à un logiciel.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est la première fois qu'une personne complétement paralysée peut refaire un mouvement en utilisant simplement ses propres pensées. Ian Burkhart, 24 ans, est tétraplégique depuis un accident de natation qui a endommagé sa cinquième vertèbre cervicale, et sa moelle épinière. Six ans après l'accident qui l'a laissé totalement paralysé, cet Américain peut remuer son café et utiliser sa carte bancaire. "Les médecins me disaient que le mieux que je pourrais faire serait de bouger mes épaules, mais rien de plus, pour le restant de ma vie", a expliqué Ian Burkhart aux journalistes.

Une puce dans le cerveau

En avril 2014, des médecins lui ont greffé une puce d'ordinateur (plus petite qu'un petit pois) dans le cortex moteur du cerveau. Cette puce transmet ses pensées à un ordinateur, qui les décode et envoie les ordres du cerveau à une série de bracelets qui stimulent électriquement les muscles du bras. En juin 2014, deux mois après l'implantation de la puce, Ian Burkhart était déjà en mesure d'ouvrir et de fermer sa main simplement en pensant aux mouvements, même si ses muscles étaient affaiblis faute d'avoir servi depuis longtemps.

Après 15 mois de rééducation, au rythme de trois séances hebdomadaires, le patient peut maintenant saisir une bouteille et verser son contenu dans un bocal. Il peut tenir un téléphone à son oreille, remuer son café, ramasser une cuillère au sol. Il joue maintenant de la guitare via un jeu vidéo.

Le JT
Les autres sujets du JT
(AFP PHOTO / Ohio State University Wexner Medical Center/ Batelle)