Cet article date de plus de dix ans.

Un astéroïde pourrait menacer la Terre en 2040

Baptisé 2011 AG5 et large d'environ 140 mètres, il devrait frôler notre planète dans vingt-huit ans. Selon la Nasa, il a même 1 chance sur 625 d'entrer en collision avec elle. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'astéroïde AG5, large d'environ 140 mètres, pourrait frôler la Terre, voire entrer en collision avec elle en 2040. (DIETER SPANNKNEBEL / GETTY IMAGES)

Découvert en janvier 2011, un astéroïde baptisé 2011 AG5, large d'environ 140 mètres, pourrait frôler la Terre, voire entrer en collision avec elle en… février 2040. "C'est aujourd'hui l'objet qui a le plus grand risque d'impact avec la Terre", a déclaré Detlef Koschny, de l'Agence spatiale européenne, cité le 27 février par The Huffington Post (article en anglais). Néanmoins, "la fiabilité de nos estimations n'est pas très élevée", a-t-il tempéré.

Plus de précisions en 2016

D'après les calculs de la Nasa, l'astéroïde aurait 1 chance sur 625 de frapper la Terre, le 5 février 2040. Mais les scientifiques n'ont pu observer le corps céleste que très brièvement, entre janvier et octobre 2011. "Heureusement, cet objet sera observable depuis la Terre durant l'intervalle 2013-2016", souligne l'agence américaine. Et si les chances d'impact sont toujours aussi élevées à ce moment-là, "il restera du temps pour mettre au point une mission de déviation, afin de modifier sa trajectoire avant 2023". Car cette année-là, si l'astéroïde passe par ce qu'on appelle un "trou de serrure gravitationnel", sa trajectoire pourrait en être altérée, la faisant frôler la Terre à 2,99 millions de kilomètres et la mettant dans le "chemin" de notre planète.

Mais entre 2013 et 2016, les scientifiques sont "presque certains" que leurs nouvelles observations "verront la probabilité d'impact diminuée".

Une trentaine d'objets célestes frôlent la Terre chaque année

Des milliers d'astéroïde sont découverts chaque année, mais seuls quelques-uns risquent de frôler, ou pire, d'entrer en collision avec la Terre. Parmi les dernières frayeurs, 2012 BX34. Le 28 janvier dernier, cet objet céleste mesurant entre 6 et 19 mètres de diamètre a frôlé la Terre, s'approchant à 60 000 km de notre planète. Une collision a "été évitée de peu", ont assuré les experts du Minor Planet Center. Mais ce n'est pas totalement inhabituel, selon eux : "L'année dernière, nous avons observé environ trente objets qui sont passés dans l'orbite de la Lune."

Il faudra aussi surveiller Apophis, découvert en juin 2004. Même si selon les dernières estimations de la Nasa (en 2009), il devrait passer à 29,4 millions de kilomètres de notre planète le 13 avril 2029, puis "tranquillement" à 49 millions de kilomètres sept ans plus tard, le même jour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.