L'avion Solar Impulse a effectué son premier vol transatlantique

L'avion Solar Impulse a atterri à Séville dans le sud de l'Espagne. Il a réussi un nouvel exploit dans son tour du monde : traverser l'océan Atlantique en trois jours avec pour seul carburant l'énergie solaire.

Il est 7h30, la piste est en vue. Sans bruit, sans fumée, l'atterrissage est parfait à Séville (sud de l'Espagne), au lever du jour, pour l'avion Solar Impulse. Au centre de contrôle de Monaco, la joie et le soulagement. Traverser l'Atlantique, soit 6 272 km, avec le soleil comme seul carburant, est une première mondiale.

71 heures de pilotage

Le pilote suisse, Bertrand Piccard, oublie en un instant ses 71h de pilotage quasiment non-stop. "L'Atlantique a toujours été le symbole du passage du Vieux au Nouveau Monde. Aujourd'hui, c'est un avion solaire qui réalise pour la première fois cette traversée volant à l'énergie électrique, sans fuel ni pollution", a déclaré le pilote.

Il y a trois jours en quittant New York, Bertrand Piccard a poussé au maximum les quatre moteurs électriques qui, ensemble, englobent la puissance d'une petite voiture. Ses ailes aux 70 000 capteurs solaires ont l'envergure d'un Airbus A380.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'avion Solar Impulse 2 vole au-dessus de l\'océan Atlantique, le 21 juin 2016.
L'avion Solar Impulse 2 vole au-dessus de l'océan Atlantique, le 21 juin 2016. (SOLAR IMPULSE 2 / AFP)