Cet article date de plus de trois ans.

Rennes : deux physiciens ont percé les secrets de la dyslexie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Rennes : deux physiciens ont percé les secrets de la dyslexie
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Peut-on trouver dans l'oeil une cause à la dyslexie ? C'est ce qu'affirment deux physiciens de l'université de Rennes (Ille-et-Villaine) qui viennent de publier une étude.

L'alphabet dit en contreforme est plus facile à déchiffrer par les enfants dyslexiques qui ont bien du mal avec l'alphabet latin. Tous les mercredis, ces enfants dyslexiques assistent à une séance d'orthophonie pour surmonter leurs difficultés, très handicapantes à l'école. En fait, tout se passerait dans l'oeil au niveau de la fovéa où se trouvent quantité de photorécepteurs.

Une lampe stroboscopique pour rétablir une vision normale

C'est dans cette zone que deux hercheurs de l'université de Rennes (Ille-et-Villaine) ont décelé une anomalie spécifique aux dyslexiques qui voient à la fois la lettre et son image miroir. Normalement, le cerveau ne reçoit qu'une seule image, celle de l'oeil directeur. Ce n'est pas le cas chez les dyslexiques dont les yeux trop symétriques sont tous les deux directeurs. Pour supprimer l'image miroir, ils ont inventé une lampe stroboscopique. Ses clignotements atténuent la perception de la seconde image et rétablissent une vision normale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.