Cet article date de plus de sept ans.

Pollution à Paris : feu vert lundi à la circulation alternée

Une mesure inédite depuis 1997 est lancée lundi à Paris et dans 22 communes environnantes. Pour lutter contre la pollution, la circulation alternée est obligatoire et réglementée par les plaques d'immatriculation. Jour impair, plaques impaires ce lundi 17 mars pour rouler. La mesure pourrait être reconduite mardi, tout comme la gratuité des transports en commun.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

La circulation alternée est mise en place ce lundi à Paris et dans sa proche banlieue, après cinq jours marqués par une importante pollution. Le gouvernement a sorti les
grands moyens pour obliger des véhicules, voitures et motos, à rester au garage
. Ce lundi 17 mars étant un jour impair, seuls les véhicules dont les plaques présentent un dernier chiffre impair sont autorisés à rouler. La mesure
prévoit des contrôles, de la verbalisation et des exceptions.

Le top départ au petit matin

A partir de 5h30 ce
lundi matin, seuls pourront circuler les véhicules portant une
plaque d'immatriculation impaire. Si la mesure est prolongée mardi, l'autorisation
de circuler sera donnée aux plaques paires. 700 policiers sont mobilisés pour scruter et surveiller les véhicules en circulation dans la capitale et 22 communes
limitrophes
. Ce conducteur de scooter à la plaque impaire va pouvoir emmener sa fille à l'école lundi et rejoindre son cabinet d'avocat, mais demain ?

Les conducteurs de voitures
et de deux-roues concernés et pris en infraction seront pourtant verbalisés. Ils devront
payer une amende : 22 euros réglée sur le champ, mais 35 euros au-delà de trois jours. Les conducteurs réfractaires seront aussi
invités à regagner leur point de départ, faute de quoi leur véhicule sera
immobilisé.

Les incitations : bus, métro, co-voiturage

Les transports publics vont
rester gratuits en Ile-de-France  jusqu'à
ce que la circulation alternée soit levée. La SNCF et la RATP prévoient de
renforcer leur offre avec plus d'un million de places en plus, ouvertes
sur certaines lignes de métro, de RER et de Transilien. Le ministre des
Transports, Frédéric Cuvillier a aussi recommandé des horaires décalés :

"Ceux qui le peuvent, doivent décaler autant que possible leur trajet en dehors des heures de pointe
qui s'annoncent très chargées."

Il y aussi la solution du vélo, quitte à se lever tôt. C'est ce que va faire Adrien ce lundi à Paris. Il ne prendra pas son scooter à la plaque paire.

Les dérogations prévues
concernent les véhicules électriques ou hybrides, autorisés à circuler quel que
soit leur numéro d'immatriculation. Les exceptions incitent aussi au
co-voiturage puisque les voitures avec au moins trois personnes à bord sont
autorisées à rouler sans tenir compte des plaques. Le feu vert concerne
aussi les voitures auto-écoles, les taxis et les véhicules
d'urgence, les camions frigorifiques et les engins de chantier, mais la règle d'interdiction
vise les poids-lourds qui n'entrent pas dans ces catégories. 

Si la mesure est reconduite mardi, le gouvernement prévoit d'en faire l'annonce dans la matinée de lundi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.