Mars : le premier vol de l'hélicoptère Ingenuity "a été aussi parfait qu'on pouvait l'espérer", se félicite l'un de ses concepteurs français

Lundi 19 avril, l'hélicoptère Ingenuity est devenu le premier appareil volant piloté à distance sur une autre planète. "Ce premier vol a été aussi parfait qu’on pouvait l’espérer", assure Jeff Delaune, l'un de ses concepteurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Ce vol de l'hélicoptère "Ingenuity" sur Mars est une première dans l'histoire de la conquête spatiale. (HANDOUT / NASA/JPL-CALTECH)

L'hélicoptère de la Nasa Ingenuity a réalisé un court vol sur Mars ce lundi, devenant le premier engin motorisé à effectuer un vol sur une autre planète. "Ce premier vol a été aussi parfait qu’on pouvait l’espérer", a assuré lundi 19 avril sur franceinfo Jeff Delaune, ingénieur-chercheur membre de l’équipe qui a conçu la partie autopilote et navigation de l’appareil. 

franceinfo : Tout s’est passé comme vous vous y attendiez ?

Jeff Delaune : Oui tout s’est passé comme prévu, donc c’était une belle surprise. Il y avait un peu d’appréhension après une anomalie qu’il y avait eu il y a 10 jours, mais je crois que l’équipe a réussi à mettre tout en ordre et ce premier vol a été aussi parfait qu’on pouvait l’espérer.

C’est un vol très court, mais cela montre qu’il est possible de faire voler un engin sur Mars. C’était ça l’objectif principal ?

Exactement, pour ce premier vol, c'était 90% de la mission : montrer qu’on pouvait décoller et générer assez de force verticale pour pouvoir quitter le sol et montrer qu’on pouvait contrôler ce vol dans l’atmosphère martienne qui réagit très différemment de l’atmosphère terrestre. On a maintenant plusieurs vols prévus dans les prochains jours et on va essayer de pousser la limite un peu plus loin à chaque fois dans l’espoir de montrer que les prochaines missions sont possibles, cette fois pour faire de la science. Dans les prochains jours, on va essayer de se déplacer, d’aller quelques mètres en avant, sur les axes horizontaux. L’exploration sera toutefois assez limitée parce qu’il n’y a pas beaucoup d’instruments à bord. Cela va permettre de prendre des données d’ingénierie pour pouvoir concevoir les prochains hélicoptères, d’ici une dizaine d’années.

Quelle est la principale différence avec le vol d’un hélicoptère sur Terre ?

C’est la densité de l’air. La force de gravité de Mars, c’est à peu près un tiers de celle de la Terre. C’est donc plus difficile de générer une force qui va permettre de contrer le poids de l’hélicoptère. Cela veut dire qu’il vaut des pales d’hélicoptère beaucoup plus grandes pour aller vers le haut, mais il faut aussi les faire tourner beaucoup plus vite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.