Les étoiles filantes en tournée européenne

Depuis le 10 août, et pour quelques jours encore, le ciel est le théâtre d'un spectacle stupéfiant dans l'hémisphère Nord. Du Royaume-Uni à la Macédoine en passant par l'Allemagne, les noctambules européens en prennent plein les yeux. 

Tous les étés, la Terre croise les Perséides, un nuage de poussière de la comète Swift-Tuttle. Le phénomène est à l'origine des étoiles filantes. Francetv info vous propose de rattraper le coup si vous avez loupé l'événement. 

19
Pas besoin de posséder du matériel d'astronomie pour observer cette pluie de météorites. Les Perséides étaient visibles à l'œil nu, comme ici, à Sieversdorf, en Allemagne, le 11 août 2013. PATRICK PLEUL / DPA
29
Eloigné de la ville, à l'abri de la pollution lumineuse, le château d'Edlington, à l'extrême nord de l'Angleterre, offrait de très bonnes conditions d'observation, le 12 août 2013. TOM HEATON / SIPA / REX
39
Les astronomes appellent également ce phénomène "les larmes de saint Laurent". Il se déroule généralement entre la mi-juillet et la mi-août, aux alentours de la saint Laurent (le 10 août). Ici, à Fanos, dans le centre de la Grèce, le 10 août 2013. PETROS GIANNAKOURIS / AP / SIPA
49
Une pluie d'étoiles filantes, comme celle de cette année 2013, n'arrivera plus dans le nord de l'Europe avant 2125, d'après les astronomes. Le site archéologique de Stobi, en Macédoine, a également offert des conditions d'observation exceptionnelles, dans la nuit du 12 au 13 août. © OGNEN TEOFILOVSKI / REUTERS
59
Les étoiles filantes sont des particules qui s'enflamment en entrant dans l'atmosphère terrestre. La comète Swift-Tuttle traîne derrière elle de nombreux débris qui sont à l'origine de cette pluie de météorites, également visible à Salgotarjan (Hongrie), le 11 août 2013. PETER KOMKA / MAXPPP
69
L'année 2013 offre des conditions idéales. Le week-end des 10 et 11 août 2013, la Lune venait à peine d'entamer sa phase ascendante. Sa lumière n'est donc pas venue perturber le ciel de Castleton, dans le centre de l'Angleterre (ici, dans la nuit du 12 au 13 août). IAN FORSYTH / GETTY IMAGES EUROPE
79
Près des villes, comme à Zadar en Croatie le 11 août 2013, la pluie de météorites est un peu moins visible en raison de la pollution lumineuse, ce qui n'empêche pas d'observer le ciel étoilé. LUKA GERLANC / CROPIX / SIPA
89
Le meilleur moment pour observer les Perséides était au point du jour, le lundi 11 août 2013, avec un pic de 90 étoiles filantes par heure, comme sur le site archéologique de Stonehenge, dans le sud de l'Angleterre. KIERAN DOHERTY / REUTERS
99
Les retardataires peuvent encore se rattraper, puisque la Nasa prévoit que le phénomène se poursuive au moins jusque dans la nuit du 13 au 14 août 2013. CHRISTOPHER FURLONG / GETTY IMAGES EUROPE