Cet article date de plus de six ans.

La liaison entre Philae et la Terre brusquement interrompue

Depuis la mi-journée, Philae a cessé d'envoyer des données peu après avoir foré le sol. En manque de soleil pour recharger ses batteries, il devrait "s'éteindre" vers minuit.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (L'une des photos les plus récentes prises par Philae, à 40 mètres de la comète © ESA)

Philae ne répond plus. Le petit robot a beaucoup travaillé ces dernières heures sur la comète "Tchouri". Il a envoyé de très nombreuses informations scientifiques sur son environnement cométaire et les spécialistes sont déjà en train de les analyser. Mais depuis la mi-journée, Philae a cessé d'envoyer des données. Extinction de voix passagère ou définitive ? Impossible de se prononcer pour l'instant. On en saura plus lors de la prochaine prise de contact, à 22h.

Les données n'arriveront peut-être jamais

 

On sait que la batterie principale de Philae, prévue pour fonctionner 60 heures, commençait à se décharger sérieusement. Les responsables de la mission ont donc décidé d'utiliser l'énergie restante pour tenter de forer dans le sol cométaire afin de recueillir un échantillon et de l'analyser. La liaison a était brusquement interrompue. Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES explique : "On a vu le début du fonctionnement de la foreuse. On a vu la mèche descendre de 25 centimètres depuis la plate-forme. Le mécanisme a donc fonctionné mais malheureusement, nous avons perdu la liaison et nous n'avons plus de données concernant la foreuse ".

 A VOIR ►►► Philae a envoyé sa première image de la comète

On peut avancer plusieurs hypothèses : Rosetta, qui sert de relais, n'est plus en vue du robot et ne peut plus, pour le moment, transmettre de données vers la Terre. On peut aussi imaginer que le mouvement de la foreuse a fait basculer Philae qui était en équilibre sur un pied ou que la batterie est définitivement déchargée. Le centre des opération à Toulouse on ne se prononce pas pour le moment. "Nous ne savons pas si la batterie aura encore assez de puissance pour transmettre les données ", a pour sa part dit Stefan Ulamec, du centre aérospatial allemand DLR.

Philae devrait "s'éteindre" vers minuit

"Nous ne sommes pas sûrs que Philae ait assez d'énergie pour pouvoir transmettre les données lors du prochain contact " prévu à 22h (à Paris ndrl), a indiqué Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur, lors d'un point de presse de l'Agence spatiale européenne (ESA)  à Darmstadt, en Allemagne. "Si on ne reçoit aucune donnée lors du prochain contact" avec Philae, cela voudra "probablement dire que les batteries sont à plat. Ou qu'une astéroïde est tombée sur Philae ".

 

"Nous pensons que le robot devrait s'éteindre vers minuit ", a déclaré à  l'AFP Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES (Centre national d'études spatiales) à Toulouse. Mais "les résultats de Philae sont extraordinaires ", a souligné Marc Pircher, le directeur du CNES à Toulouse. "80% du travail du robot a été fait ", a-t-il estimé. Le robot va entrer en hibernation.  A LIRE AUSSI ►►► REVIVEZ l'atterrissage historique de Philae sur la comète "Tchouri"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.