La fusée transportant la capsule SpaceX explose en plein vol

La fusée Falcon de la société SpaceX a explosé quelques minutes après son décollage ce dimanche. Partie depuis Cap Canaveral en Floride, la capsule Dragon qu’elle transportait devait approvisionner la Station spatiale internationale (ISS).

("Il y a eu un problème lors du lancement. SpaceX évalue les données" peut-on lire sur le compte Twitter de la NASA. © Reuters Mike Brown)

Les six premiers lancements avaient été un succès. Deux minutes trente après son départ, la fusée Falcon 9, de la société SpaceX, a explosé après avoir atteint sa vitesse supersonique. Non habitée, la capsule Dragon était chargée d’approvisionner la Station spatiale internationale. Elle transportait des vêtements et de la nourriture pour l'équipage de l'ISS. Du matériel destiné à des expériences scientifiques était également dans la capsule.

Dans un tweet, le patron de SpaceX Elon Musk a évoqué "trop de pression dans le réservoir d'oxygène liquide du dernier étage de la fusée "

(à 2'30 minutes)

Problème lors de la sépartion avec le lanceur

"Il y a eu une anomalie durant la première partie du vol ", précise la NASA. Les neuf moteurs du premier étage de la fusée s'étaient bien allumés. L’anomalie aurait eu lieu au "premier étage de la fusée " avant la séparation avec le reste du lanceur, selon la NASA. "Il y a eu un problème lors du lancement. SpaceX évalue les données ", peut-on lire sur le compte Twitter de l'agence spatiale américaine.

Cette explosion est problématique pour la NASA. C'est le troisième échec en moins de deux mois pour approvisionner l'équipage. L'agence américaine ne dispose pas, pour au moins un certain temps, de moyen de transport pour approvisionner l'avant-poste orbital. On ne sait pas si les réserves sont encore abondantes. Deux des membres de l'équipage ont débuté en mars un séjour majeur. En vue d'une expédition sur Mars à l'horizon 2030, ils étudient les effets sur l'organisme humain des voyages prolongés en apesanteur.

Dragon a été le premier vaisseau privé à s'amarrer sur la Station spatiale internationale, et à ramener du fret sur Terre. C'était en 2012.