VIDEO. Beate et Serge Klarsfeld appellent les jeunes à se mobiliser pour la défense de la République et de l'Europe

Le couple qui a passé sa vie à chasser les nazis à travers le monde, à se battre contre l'oubli et les idéologies d'extrême droite, en appelle à la jeunesse. Celle-ci "ne voit pas la nécessité de faire quelque chose" pour s'opposer à la résurgence de ces idées en Europe, se désole Beate Klarsfeld… Extrait du magazine "Ouvrez le 1" diffusé sur Franceinfo (canal 27) mercredi 23 janvier 2019.

"Avez-vous un appel à lancer aux jeunes générations ? Y a-t-il un antidote pour que la mémoire ne s'efface jamais ?" demande aux époux Klarsfeld la journaliste de France Télévisions Emilie Tran Nguyen qui anime avec Eric Fottorino, directeur de l'hebdomadaire Le 1, le magazine "Ouvrez le 1" sur Francecinfo (canal 27) et ses supports numériques.

"Il faut absolument que les jeunes générations soient mobilisées pour la défense de la République et de l'Europe, de l'Union européenne", répond le chasseur de nazis Serge Klarsfeld, historien et avocat, président de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France.

"Le futur, c'est eux. Et c'est eux qui vont souffrir un jour…"

La militante antinazie Beate Klarsfeld rappelle comment elle s'opposait dans sa jeunesse en Allemagne à la résurgence de l'extrême droite : "On manifestait contre le NPD. Il y avait des manifestations extraordinaires. On était bousculés par les gardes du corps du parti néo-nazi. La police se mettait contre nous car elle ne voulait pas que l'on manifeste. Mais il y avait un mouvement et on a obtenu que ce parti n'obtienne pas les 5% pour entrer au parlement allemand."

"Aujourd'hui, vous avez 192 membres d'un parti d'extrême droite au parlement allemand, se désole-t-elle. Où sont les jeunes qui se sont battus contre ? Et même les partis traditionnels n'ont pas fait grand-chose. Ils n'ont pas voulu savoir et ont laissé aller. Ça, c'est un grand danger ! Vous voyez aussi en Autriche. On a manifesté contre Jörg Haider, contre Kurt Waldheim. Aujourd'hui, le FPÖ a même des ministères très importants. La Pologne, beaucoup de pays européens sont aujourd'hui à droite. Les gens âgés sont peut-être trop fatigués, mais la jeunesse ne voit pas la nécessité de faire quelque chose pour l'empêcher. Le futur, c'est eux. Et c'est eux qui vont souffrir un jour…"

Extrait du magazine "Ouvrez le 1" diffusé sur Franceinfo (canal 27) mercredi 23 janvier 2019.

> "Ouvrez le 1", un magazine télévisé, tous les mercredis à 22h30 sur Franceinfo (canal 27).

> "Le 1", un journal pour comprendre le monde, tous les mercredis en kiosque.

OUVREZ LE 1 / FRANCEINFO (CANAL 27)
OUVREZ LE 1 / FRANCEINFO (CANAL 27) (CAPTURE ECRAN / OUVREZ LE 1 / FRANCEINFO (CANAL 27))