Transport : les dirigeables feront-ils leur grand retour ?

Un moyen de transport que l'on pensait abandonné refait surface : le dirigeable. Spacieux et écologique, il pourrait révolutionner le transport de demain.

FRANCE 2

Son décollage est un peu maladroit, mais une fois en l'air, il retrouve sa légèreté. Des proportions de mastodonte, mais un moyen de transport écologique, silencieux et efficace. Le dirigeable, gloire d'hier, est peut-être un pari sur l'avenir pour le transport de marchandises ou de personnes. Au nord de Londres (Royaume-Uni), un engin se cache dans un hangar. Il sillonnera bientôt les cieux anglais. Il lévite sans effort au-dessus du sol, malgré ses 93 mètres de long. En l'air, il fonctionnera à l'électricité, sans bruit, sans pollution. Gonflé à l'hélium, il pourra rester dans les airs pendant 21 jours et transportera jusqu'à 50 personnes en toute sécurité. Rien à voir avec les dirigeables du siècle dernier. Dans les années 1930, ils étaient remplis d'hydrogène, un gaz inflammable et responsable de nombreux accidents.

Un moyen de transport compétitif ?

Les dirigeables d'aujourd'hui ont bien changé. Une équipe française a décidé de miser sur le grand format pour transporter des containers ou du bois récupéré dans des zones inaccessibles : 60 tonnes de matériel contre cinq en hélicoptère. Les premiers modèles devraient s'envoler en 2022. Le marché des dirigeables, laissé vacant depuis des années, reprend peu à peu des couleurs. Un moyen de transport confortable, mais plus lent que le train ou l'avion. Les applications ne manquent pas : en 2020, un autre dirigeable partira de France vers la stratosphère. À 20 kilomètres au-dessus du sol, il surveillera des sites sensibles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ballon dirigeable.
Un ballon dirigeable. (FRANCE 2)