Patrimoine : un quartier historique de Perpignan menacé par la loi Elan

Le projet de loi sur le logement adopté ce mardi 12 juin à l'Asssemblée inquiète les défenseurs du patrimoine. Le rôle des architectes des bâtiments de France pourrait être réduit : ils ne pourront plus notamment s'opposer à certains projets d'aménagement dans des sites protégés. Des centres-villes anciens pourraient en pâtir, comme à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Voir la vidéo
France 3

Visiter Perpignan (Pyrénées-Orientales), c'est d'abord admirer sa cathédrale, son palais des Rois de Majorque ou encore son Castillet. Une architecture tout en brique datant du XIIIe siècle. Mais s'aventurer au cœur de la ville, c'est découvrir une autre histoire. Nous sommes dans le quartier Saint-Jacques, un enchevêtrement de ruelles très anciennes datant du Moyen Âge. Mais depuis quelque temps, des rumeurs de démolitions inquiètent les habitants.

Un quartier pourtant classé site patrimonial remarquable

Une inquiétude renforcée par la loi Elan, qui vient d'être votée. La mairie pourra démolir sans l'autorisation d'un architecte des bâtiments de France. Seule raison exigée : l'insalubrité. Pour Jean-Marc Pujot, maire de Perpignan, c'est une simple question de bon sens. Rénover en démolissant ou réhabiliter sans démolir, c'est toute la question à laquelle un architecte des bâtiments de France répondait jusqu'à présent. Pour Jean-Bernard Mathon, président d'une association de sauvegarde du patrimoine, la loi Elan menace le cœur historique de Perpignan. Les assouplissements permis par la loi Elan pourraient bien mettre en péril ce quartier classé site patrimonial remarquable.

Le JT
Les autres sujets du JT