Loto du patrimoine : des attributions toujours en cours

La répartition des sommes récoltées lors du loto du patrimoine a fait quelques heureux, mais aussi des impatients. De nombreux propriétaires de monuments en péril attendent toujours les aides promises.

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'Hôtel-Dieu de Château-Thierry (Aisne) fait partie du paysage depuis 1879. C'était un hôpital public jusqu'en 1983, et quand l'agglomération l'a racheté en 2016, quarante ans d'abandon avaient fait leur œuvre. "Il y a un affaissement du bâtiment, avec un gros travail d'étude et de consolidation des fondations. On va reprendre les murs et les fissures qui sont apparues suite à l'affaissement des fondations", explique Étienne Hay, directeur de l'agglomération de Château-Thierry. Le bâtiment, devenu musée, fait partie des 18 projets emblématiques du Loto du patrimoine.

"Nous n'avons pas perçu de fond du Loto du patrimoine"

"À ce jour, 202 000 euros nous ont été versés, le jour du Loto du patrimoine au mois de septembre", précise Étienne Hay. Une somme qui parait fragile, sachant que les travaux se poursuivent au premier étage. Le coût total des travaux est de 7,5 millions d'euros. L'argent du Loto représente à peine 3% de la somme, alors c'est surtout un déclencheur. Le château privé de Vigny (Val-d'Oise) fait aussi partie des 269 bâtiments sélectionnés, mais il n'est pas dans les 18 lieux emblématiques. "Pour l'instant, nous n'avons pas perçu de fonds du Loto du patrimoine, dans la mesure où les attributions sont toujours en cours d'études", explique Fabrice Levesque, le responsable du site. Il y a pourtant urgence. Ce chef d'œuvre du XVIe siècle est un trésor en péril.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôtel-Dieu, situé à Chateau-Thierry (Aisne), est aujourd\'hui innaccessible. Fondé en 1304, l\'édifice hospitalier prend la forme que l\'on connait aujourd\'hui après une reconstruction en 1873. Construit sur un sol argileux, il nécessite un investissement de 7,5 millions d\'euros pour être préservé. 
L'hôtel-Dieu, situé à Chateau-Thierry (Aisne), est aujourd'hui innaccessible. Fondé en 1304, l'édifice hospitalier prend la forme que l'on connait aujourd'hui après une reconstruction en 1873. Construit sur un sol argileux, il nécessite un investissement de 7,5 millions d'euros pour être préservé.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)