Le 4 octobre 1958, la Constitution de la Ve République est promulguée

Le 4 octobre 1958, la Constitution de la Ve République a été promulguée. Un jour particulier que France 2 vous propose de revivre.

FRANCE 2

Ce 4 octobre 1958, elle est officiellement promulguée. Controversée, critiquée, la Ve République est encore là soixante ans plus tard. C'est le conflit algérien qui accélère l'avènement de cette nouvelle République. Cinq mois plus tôt, avec le putsch d'Alger, un constat s'impose : il faut rappeler le général de Gaulle au pouvoir, qui pose ses conditions avant de prendre la route de l'Élysée. Il veut avoir les mains libres pour écrire une nouvelle Constitution. Après des jours de négociations, l'accord est trouvé : le 29 mai 1958, le président Coty convoque le général de Gaulle à l'Élysée et le nomme président du Conseil, il sera le dernier de la IVe République. Le 1er juin, c'est seul sur le banc des ministres que Charles de Gaulle se présente devant les députés : il réclame les pleins pouvoirs pour une durée de six mois. Inadmissible pour certains parlementaires, l'adversaire le plus rude s'appelle François Mitterrand, alors député de la Nièvre, qui parlera d'un "coup d'état permanent" dans un livre au vitriol contre le général de Gaulle.

Les Français disent "oui" à 82%

Des critiques qui n'entament pas la détermination du général, qui soumet le texte à référendum. Le 4 septembre 1958, il organise un gigantesque meeting place de la République avec une tribune démesurée et un V de la victoire qui surplombe tout. "La nation qui seule est juge approuvera ou repoussera notre oeuvre, mais c'est en toute conscience que nous la lui proposons". Le 28 septembre 1958, les Français disent "oui" à plus de 82% et trois mois plus tard, le général de Gaulle est intronisé président de la République. L'application de cette constitution se concrétise le 8 janvier 1959, Charles de Gaulle devient officiellement le premier président de la République. Soixante ans plus tard, la Ve République est toujours là : aucun président n'a touché à ses grands principes. Elle devra encore tenir une décennie pour détrôner la longévité de la IIIe République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le général de Gaulle prononce son dernier discours en public à Quimper, le 2 février 1969.
Le général de Gaulle prononce son dernier discours en public à Quimper, le 2 février 1969. (AFP)