Feuilleton : vies de châteaux (5/5)

À l'occasion des journées du patrimoine samedi 15 et dimanche 16 septembre, France 2 a suivi des jeunes et des familles qui ont repris des châteaux.

Voir la vidéo
France 2

Le château familial de Quintin (Côtes-d'Armor) se visite tandis que les propriétaires de la Mothe-Chandeniers (Vienne) veulent conserver leurs ruines en l'état. Au château de Carneville (Manche), des bénévoles entretiennent le jardin. Ils sont 224 à travailler dans le bâtiment. Deux amoureuses des plantes prennent plaisir à faire revivre les rosiers. C'est un énorme travail avant l'ouverture au public du château. Dans la cour d'honneur, un marché est organisé par Guillaume Garbe, le propriétaire, tous les vendredis. Pour lui, le succès de ces rendez-vous rappelle la place centrale qu'occupaient les châteaux au Moyen Âge. Il aura fallu six ans de travaux.

"Aujourd'hui le château appartient au monde entier, à 115 nations"

À la Mothe-Chandeniers, deux des propriétaires qui ont sauvé le château grâce à une campagne internet, savourent le chemin parcouru. Ils ont récolté plus d'1 600 000 euros dans le monde entier. "On a réinventé le concept du patrimoine mondial, aujourd'hui le château appartient au monde entier, à 115 nations", témoigne l'un d'entre eux. Les deux compères renouvellent l'essai avec un autre château du Poitou. Sous le donjon de Saint-Vidal (Haute-Loire), en Auvergne, le spectacle commence et fait revivre le château. À Quintin, la même famille y vit depuis sa construction au XVIIIe siècle. Une tradition que la propriétaire actuelle, Caroline de Bagneux, veut perpétuer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vies de châteaux
Vies de châteaux (France 2)