Eva Braun, l'épouse de Hitler, aurait eu des origines juives

Pour confirmer ces nouvelles analyses ADN, il faudrait les comparer aux empreintes génétiques de ses descendantes vivantes. Mais elles refusent de se soumettre au test.

Eva Braun aux côtés de son compagnon Hitler, sur un cliché non daté.
Eva Braun aux côtés de son compagnon Hitler, sur un cliché non daté. (HEINRICH HOFFMANN / DPA / AFP)

La thèse s'appuie sur des cheveux prélevés sur une brosse retrouvée dans la résidence d'Adolf Hitler en Bavière. Eva Braun, l'épouse du Führer, aurait eu des origines juives, selon de nouvelles analyses ADN effectuées pour un documentaire qui sera diffusé mercredi 9 avril par la chaîne britannique Channel 4.

"Une découverte troublante", selon le présentateur du programme. Sur ces cheveux, les chercheurs ont trouvé une séquence spécifique d'ADN "fortement associée" au juifs achkénazes, qui représentent environ 80% de la population juive. En Allemagne, beaucoup d'entre eux se sont convertis au catholicisme au 19e siècle.

Selon les réalisateurs du documentaire, tout indique que les cheveux analysés proviennent bien d'Eva Braun. Mais le seul moyen de le prouver formellement serait de les comparer à l'ADN de ses deux descendantes vivantes. Or celles-ci ont refusé de se soumettre au test.