Espagne : premier procès dans le scandale des bébés volés du franquisme

En Espagne, un ancien gynécologue est jugé, accusé d'avoir participé à un vaste trafic de bébés soutenu par le régime de Franco.

Voir la vidéo
France 3

"Où est mon frère ? Où est mon frère ?" Devant le tribunal de Madrid (Espagne), des dizaines de personnes scandent et réclament justice. Tous demandent la vérité sur ce qui ressemble à un véritable scandale d'État. Mardi 26 juin, un homme de 85 ans, ancien obstétricien, premier accusé à comparaître dans le scandale des bébés volés. Le procès est historique pour les familles des victimes.

Éliminer le "gène marxiste"

En 1940, Franco, soutenu par l'Église, décide de purifier l'Espagne du gène rouge du marxisme. Des milliers de nourrissons sont enlevés aux familles d'opposants politiques et placés dans des familles stériles proches du régime. Le vol de bébé devient alors un commerce lucratif, le trafic a duré, au moins, jusqu'en 1987. Aucune des 2 000 plaintes n'a pour l'instant abouti. Pour certains, ce procès reste malgré tout l'espoir de retrouver un proche disparu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Francisco Franco , chef de l\'Etat espagnol assiste à un défilé militaire à Madrid, le 31 mai 1970.
Francisco Franco , chef de l'Etat espagnol assiste à un défilé militaire à Madrid, le 31 mai 1970. (EFE)