Esclavage : Sainte-Hélène face à son passé

Célèbre pour avoir accueilli les derniers jours de Napoléon Ier, l'île de Sainte-Hélène a surtout permis de libérer près de 25 000 esclaves de navires interceptés.

Franceinfo tv

L'île de Sainte Hélène, uniquement accessible par la mer, construit son premier aéroport. Sur le chantier, les ossements de 325 esclaves africains ont été découverts. Depuis dix ans, ils sont entreposés dans l'enceinte de la prison. Chaque semaine, Annina vient honorer la mémoire de ces esclaves. Les autorités de l'aéroport, en charge des dépouilles, estiment en avoir fait assez.

Affronter son passé

Ces dépouilles ont réveillé le passé de l'île au carrefour de la traite des esclaves. Ce petit ilot britannique de l'Atlantique Sud est célèbre pour avoir accueilli l'exil de Napoléon Ier. Mais elle a surtout permis d'intercepter les navires négriers, près de 25 000 ont été libérés et débarqués sur l'île. Pour envisager l'avenir, Sainte-Hélène doit aujourd'hui affronter son passé.

Des millions de personnes souffrent encore de l\'esclavage.
Des millions de personnes souffrent encore de l'esclavage. (NICOLAS DERNE / AFP)