Dunkerque : à la découverte des épaves

Une semaine après la sortie du film à grand spectacle "Dunkerque", de plus en plus de monde vient découvrir les épaves de bateaux des fonds de la mer du Nord.

FRANCE 3

Ce matin-là, la mer du Nord ne semblait pas décider à partager ses secrets. Une eau à 20 degrés et une visibilité réduite à moins d’un mètre... Pour ne pas s’égarer, il faut descendre le long d'une corde et à 10 mètres de profondeur, elle apparaît brutalement : l’épave d’un cargo norvégien transformée en navire militaire par les Allemands. Il a sauté sur une mine en 1962. L’épave mesure 76 mètres de long, 12 mètres de large. Elle repose juste en face de Dunkerque (Nord).

Une trentaine d’épaves recensées

Passionnés d’histoire, Bruno et ses amis du club de plongée de Dunkerque multiplient les sorties en été et parfois la visibilité est au rendez-vous. "Ce qu’on peut voir sur la plupart des épaves, ce sont les cabines les plus résistantes et les canons", explique-t-il. "Après, il y a les anémones et les poissons. Toute la vie est ici en fait. Il y a toujours quelque chose à découvrir et malheureusement elles changent ces épaves, elles vieillissent, elles se cassent, elles s’écroulent. Et puis comme il y en a tellement à visiter, il y a toujours quelque chose à voir." Au fil des années, ces plongeurs ont recensé et exploré une trentaine d’épaves situées entre 10 et 25 mètres de profondeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le beffroi de l\'Hôtel de ville de Dunkerque fait partie des vingt-trois beffrois construits entre le XIe et le XVIIe siècle entrés dans le patrimoine mondial de l\'Unesco. 
Le beffroi de l'Hôtel de ville de Dunkerque fait partie des vingt-trois beffrois construits entre le XIe et le XVIIe siècle entrés dans le patrimoine mondial de l'Unesco.  (VELVET / WIKIPEDIA)