La dénonciatrice d'Anne Frank enfin identifiée ?

Les auteurs d'un livre sur la jeune déportée juive pensent qu'elle a été livrée aux nazis par la sœur d'une personne qui avait aidé la famille Frank à se cacher.

Un portrait de la jeune Anne Frank à Amsterdam (Pays-Bas), avant sa déportation par les nazis en 1944.
Un portrait de la jeune Anne Frank à Amsterdam (Pays-Bas), avant sa déportation par les nazis en 1944. (AFP)

Des millions de personnes ont lu le journal d'Anne Frank, déportée en 1944 et morte dans le camp de Bergen-Belsen un an plus tard. Mais un mystère reste entier : qui a livré la jeune fille juive d'Amsterdam et sa famille aux nazis ? Selon une nouvelle hypothèse, elle aurait été dénoncée par la sœur d'Elisabeth Voskuijl, une jeune femme qui avait aidé les Franck à se cacher. C'est ce qu'affirment, dans un livre paru début avril aux Pays-Bas, le journaliste Jeroen de Bruyn et Joop van Wijk, fils d'Elisabeth Voskuijl.

Une jeune femme qui collaborait avec les nazis

D'après les archives, rapporte Le Figaro, seuls Elisabeth Voskuijl et son père Johan connaissaient l'emplacement de la cachette des Frank. Elisabeth, notamment, leur apportait des aliments et des vêtements. Mais les deux auteurs soupçonnent sa sœur cadette, Nelly, d'avoir révélé leur planque. En se basant sur les témoignages de membres de sa famille, ils révèlent que Nelly aurait collaboré avec les nazis de ses 19 à ses 23 ans.

"La conclusion douloureuse, mais claire, est que nous pouvons ajouter Nelly à la désormais longue liste de suspects", écrivent Jeroen de Bruyn et Joop van Wijk. Dans leur ouvrage, ils éclaircissent aussi les circonstances de la mort d'Anne Frank, qui serait décédée du typhus en février 1945, à l'âge de 15 ans, un mois avant la date retenue comme officielle.