VIDEO. 11-Novembre : les Archives nationales relancent leur collecte de documents témoignant de la Grande Guerre

Dans vos tiroirs, vous avez peut-être des photos d'aïeux pendant la guerre 14-18. Les archives nationales et départementales organisent une grande collecte pour que vos souvenirs de famille alimentent la mémoire collective.

Voir la vidéo
France 3

Une lettre, des photos, un briquet, un portefeuille retrouvé sur le front : tous ces objets témoignent de la mémoire des poilus. Des familles françaises en ont fait don pour alimenter une grande collecte, lancée par les archives nationales et départementales.

Hubert de la Rivière va léguer un petit carnet ayant appartenu à son grand-père, soldat d'infanterie. Ce carnet de dessin retrace le parcours du poilu pendant la guerre, des batailles de la Somme à la Meuse. On y découvre des portraits colorés, des soldats fatigués, des amis d'infortune, et aussi l'ennemi. "C'est une façon de représenter la Grande Guerre qu'on ne connaît pas", se félicite Isabelle Aristide, conservatrice en chef du patrimoine aux Archives nationales, responsable des archives privées.

"L'histoire n'est pas réservée au travail de quelques historiens, mais elle est la propriété de tout le monde. Quand on a la chance de pouvoir transmettre quelque chose, on peut en être fier", s'enthousiasme Hubert de la Rivière.

Plus de 20 000 documents déjà récoltés

Dominique Courtier, elle, a fait don aux Archives des correspondances de son grand-père. "Je ne veux pas que ces documents originaux échouent sur un trottoir ou dans une poubelle quand je disparaitrai", justifie-t-elle. Son aïeul était infirmier pendant les quatre années de guerre. Il écrivait à sa femme les sentiments qui l'animaient.

Plus de 20 000 documents retraçant la Grande Guerre ont déjà été récoltés. Aux Archives nationales, un long travail de recherche a permis de mettre au jour le testament de 700 poilus, dont celui, symbolique, de Roland Garros.

Un nouvel appel est lancé aux Français pour permettre de conserver des souvenirs familiaux. Ces documents ne tomberont pas dans l'oubli, ils seront conservés à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) puis étudiés un à un. Ils seront ensuite numérisés, et mis à disposition de tous. Ils vont maintenant faire partie de la grande histoire de France.

Le JT
Les autres sujets du JT
  
   (FRANCE 3)