Castelmaurou : un amour éternel

Arlette, 93 ans, a retrouvé son premier amour. Elle s'est rapprochée de lui à Castelmaurou (Haute-Garonne), près de Toulouse, où il est aujourd'hui inhumé. 

France 3

Arlette n'a jamais oublié de ses quelques mois de bonheur passés aux côtés de son fiancé. C'était en 1941 : il s'appelait Pierre Cartelé, elle avait 16 ans. "Plus j'y pense, plus je me dis : 'Vraiment c'était l'homme de ma vie', confie Arlette Paulus. Je l'aurais suivi n'importe où, je suis peut-être un peu folle mais ça ne fait rien. Mais lui, il avait 13 ans de plus que moi, il avait la tête sur les épaules. Il voulait finir de combattre les Allemands."

"Ça m'a toujours hantée"

Pierre était résistant : le 27 juin 1944, il est fusillé par les SS, dans le bois de la Reulle, à Castelmaurou (Haute-Garonne). Mais son corps n'est identifié qu'en 2014, la fin d'une très longue attente pour Arlette. "Je voulais savoir comment il avait fini ses jours, ça m'a toujours hantée, il fallait que je sache", explique-t-elle. À 93 ans, Arlette décide de tout quitter pour se rapprocher de son amour perdu. Elle s'installe à Castelmaurou, soutenue par les bénévoles qui ont identifié Pierre. Il est enterré ici avec les autres résistants fusillés ce 27 juin, à quelques kilomètres du bois où s'est déroulé le drame. Mariée, puis très vite divorcée, Arlette n'a pas eu d'enfant, et elle ne regrette rien. Elle veut désormais finir ses jours là où repose l'homme de sa vie. 77 ans d'amour inconditionnel...

Le JT
Les autres sujets du JT
Arlette, 93 ans, a retrouvé son premier amour. Elle s\'est rapprochée de lui à Castelmaurou (Haute-Garonne), près de Toulouse, où il est aujourd\'hui inhumé. 
Arlette, 93 ans, a retrouvé son premier amour. Elle s'est rapprochée de lui à Castelmaurou (Haute-Garonne), près de Toulouse, où il est aujourd'hui inhumé.  (France 3)