Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le président de Huawei France refuse de s'exprimer sur le travail des enfants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Dans Cash investigation, Elise Lucet a essayé d'obtenir des réponses sur le travail des enfants qui fabriquent les portables de la marque Huawei. Elle a notamment apostrophé François Quentin, le président français du géant chinois. 

Dans le cadre de Cash investigation diffusée sur France 2, Elise Lucet a rencontré François Quentin, président de Huawei France, le troisième vendeur de portables dans le monde.

Nouveau sponsor du PSG, la marque chinoise s'attaque au marché français. Les journalistes de Cash investigation ont été une première fois bloqués à l'entrée de la conférence de presse de lancement des modèles du géant chinois en France. Malgré de nombreuses tentatives ils n'ont trouvé qu'un seul moyen de rencontrer un représentant de la marque en France : aller à un diner de chefs d'entreprises organisé par un think tank. L'invité d'honneur de ce soir là ? François Quentin.

Alors qu'Elise Lucet veut lui poser quelques questions sur le travail des enfants qui fabriquent les écrans des portables Huawei, il refuse de répondre. Mal à l'aise le président  demande à la journaliste de justifier de son identité et de lui présenter sa carte de presse. François Quentin finira par quitter la pièce et refusera de s'exprimer sur le sujet. 

La journaliste n'obtiendra aucune réponse ni commentaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.