Une banque française lance le premier paiement par Twitter

Le groupe français Banque populaire et Caisse d'épargne affirme avoir lancé le premier paiement paiement par Twitter au monde. Les titulaires d'un porte-monnaie électronique de la BPCE pourront effectuer des virements entre particuliers ou à l'association Action contre la faim.

(La BPCE lance le premier système de paiement par Twitter.© Maxppp)

Payer par Twitter est désormais possible. Un système vient d'être lancé par une banque française, la BPCE. Cela concerne les clients du groupe bancaire Banque populaire et Caisse d'épargne titulaires d'un porte-monnaie électronique. Au lieu de s'échanger de la monnaie dans toutes les circonstances de la vie quotidienne, ils vont pouvoir effectuer des virements entre eux  : finis, par exemple, les bons comptes en espèces au restaurant. Il suffira d'un tweet pour rembourser le collègue qui a payé pour vous au restaurant. A noter que dans l'immédiat et pour le lancement de cette opération, il est aussi possible, par le même canal, de réaliser un don à l'Association Action contre la faim.

Dispositif valable sur la France seulement

La BPCE présente le dispositif comme une première mondiale, mais une banque japonaise, Rakuten Bank, a lancé une initiative similaire sur Facebook cet été. Pour utiliser le système de la BPCE, il faut réunir des conditions précises. Il faut obligatoirement avoir un numéro de mobile français et une carte de paiement également française, car le système n'est pour l'instant valable que dans l'Hexagone. Ensuite, il faut posséder un compte à la filiale paiement en ligne de la BPCE, baptisé S-money. L'ouverture de ce compte est gratuite et peut se faire quelque soit la banque de l'utilisateur.  Dernière condition, qui peut apparaître évidente mais toujours bonne à rappeler, il faut posséder un compte Twitter.

Nicolas Chatillon, directeur général de S-money, explique le dispositif de paiement par Twitter.
--'--
--'--

250 euros maximum pour un virement entre particuliers

Une fois prêt, il faut associer son compte S-money et son compte Twitter. Un hastag permet de demander à verser la somme et le paiement est confirmé avec un code secret. Les paiements entre particuliers ne peuvent dépasser 250 euros. Pour un don à une association, le plafond est fixé à 500 euros.

A l'heure actuelle, la trace du paiement restera inscrite dans l'historique. Donc chaque "follower" de Twitter pourra le voir. Mais la BPCE envisage d'étudier la possibilité de paiement par message privé. Elle assure que la sécurité du système est garantie, car l'opération bancaire ne s'effectue pas directement sur Twitter, mais sur S-money. Le réseau social n'est que le messager de ce paiement et les informations circulant entre les deux sont censées être surveillées par la banque.