Cet article date de plus de sept ans.

Tourisme spatial : plus d'obstacle pour un vol avant la fin de l'année

Plus rien ne semble s'opposer au tourisme spatial. Les autorités américaines viennent de lever un obstacle juridique. Un premier vol pourrait avoir lieu avant la fin de l'année.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (D'ici la fin de l'année, cette navette devrait s'envoler dans l'espace © REUTERS/Gene Blevins)

Le lambda moyen va-t-il enfin pouvoir faire un petit tour dans l'espace ? La réponse semble-être de plus en plus oui. La compagnie Virgin Galactic, fondée par Richard Bronson, a annoncé ce jeudi qu'elle avait trouvé un accord avec les autorités américaines. Ces dernières autorisent la compagnie fondée par Richard Branson a envoyer des passagers dans l'espace.

Tout est prêt et les premiers vols sont prévus d'ici la fin de l'année. L'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) détaille comment les futurs vols commerciaux, lancés depuis la base américaine de Virgin Galactic dans le Nouveau Mexique pourront cohabiter avec le trafic aérien habituel.

Quelque 250.000 dollars le billet

"Notre équipe travaille d'arrache-pied pour débuter des vols spatiaux abordables et réguliers depuis la base Spaceport America et cet accord nous rapproche un peu plus de cet objectif ", a déclaré le PDG de Virgin Galactic, George Whitesides.

Abordable, le mot est vite dit. Pour l'instant 600 personnes ont déjà acheté leur billet qui coûte…250.000 dollars l'unité (environ 180.000 euros). Parmi les stars qui veulent s'envoler dans les étoiles : Richard Branson ou encore Leonardo DiCaprio.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.