Singapour : un robot patrouilleur en expérimentation

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Singapour : un robot patrouilleur en expérimentation
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Huet, N. Pagnotta - franceinfo
France Télévisions

À Singapour, les autorités testent de nouveaux robots pour patrouiller dans les rues, ce qui suscite de nouvelles inquiétudes sur le respect de la vie privée.

À Singapour, un homme fume une cigarette dans la rue, un peu gêné, face à un robot d’un nouveau genre. Une voix résonne, celle du robot, qui le prévient : "Jeter des ordures est un délit." Son nom, Xavier. Sa mission, patrouiller dans les rues. Pour cela, il est équipé de sept caméras, et les images captées arrivent directement à un poste de police. Au cours de sa déambulation, il repère des personnes âgées regardant une partie d’échecs. Sa voix résonne à nouveau : "Merci de ne pas dépasser cinq personnes par groupe."

Un outil de surveillance pour les défenseurs des droits numériques

Michael Lim, le responsable de ce robot expérimenté dans les rues de Singapour, défend son utilité : "Même si la ville est sûre, il peut se passer des choses auxquelles on ne s’attendait pas." Pour les défenseurs des droits numériques, il ne s’agit pas toutefois d’un instrument de sécurité, mais bel et bien de surveillance de la population. "C’est encore un outil à travers lequel les gens se sentent surveillés, en présence duquel il faut faire attention à ce que l’on dit, ce que l’on fait", estime Lee Yi Ting, une militante. La cité-État de Singapour est l’un des endroits les plus surveillés au monde, avec ses 90 0000 caméras qui épient les moindres faits et gestes de ses 5 millions d’habitants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.