Rachat de Dailymotion par Yahoo! : Montebourg justifie son opposition

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, s'est expliqué jeudi sur son refus du rachat de Dailymotion, filiale de France Télécom-Orange, par Yahoo!. Il a notamment pointé du doigt "la santé parfois vacillante" du géant américain de l'Internet et sa volonté d'un "partenariat à 50/50". Le ministre a aussi expliqué avoir pris cette décision "en relation avec Pierre Moscovici". Ce que ce dernier conteste.

(Reuters)

La polémique enfle depuis deux jours au sujet du rachat avorté de Dailymotion par le géant Yahoo!. Le Wall Street journal a révélé mardi que le géant américain de l'Internet a renoncé à
acquérir le site de vidéos en ligne français
après une réunion mi-avril avec un représentant de France Télécom-Orange, le propriétaire de Dailymotion, et Arnaud Montebourg, l'Etat français étant actionnaire de France Télécom-Orange. Lors de cette réunion, le ministre du Redressement productif a refusé de voir
partir "l'une des meilleures start-up françaises " sans un accord
"équilibré ".

Une position d'Arnaud Montebourg critiquée depuis, notamment par Stéphane Richard, le patron de France Télécom-Orange dans une interview au quotidien Les Echos jeudi matin, et même par certains membres du gouvernement qui se demandent si le ministre du Redressement productif n'en a pas trop fait.

"Nous avons demandé un partenariat à 50/50 "

 Dernier épisode en date, la réponse d'Arnaud Montebourg. Jeudi matin, à la sortie du Conseil des ministres, le ministre du Redressement productif a fait une mise au point. Non, il n'a pas décidé seul de rejeter l'offre de Yahoo! mais "en relation avec Pierre Moscovici ", son collègue de l'Economie et des Finances. Ce que ce dernier a toutefois contesté un peu plus tard.

Et Arnaud Montebourg d'expliquer : "Nous ne pensons pas que ce soit une bonne opération d'abandonner Dailymotion entre les mains d'une société, Yahoo!, dont la santé est parfois vacillante et qui de surcroît risque de dévorer, faire disparaître Dailymotion ". "Nous avons demandé à Yahoo!, qui souhaitait acquérir Dailymotion, un partenariat à 50/50. Cela est nécessaire pour que le développement soit mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant ", a-t-il dit. "Cette solution peut parfaitement être mise en oeuvre avec de nombreuses autres propositions que France Télécom a reçues pour Dailymotion ", a-t-il ajouté. 

Enfin, Arnaud Montebourg a pointé aussi la volonté de la France et de l'Union européenne de se positionner dans la bataille numérique mondiale. "Le gouvernement fait son travail. Il y a un réflexe économique et d'intelligence stratégique (...) L'UE est en train d'organiser la riposte pour la protection des données informatiques personnelles dans la bataille numérique mondiale. Au moment où nous nous organisons, il est normal que nous nous défendions ", a expliqué le ministre du Redressement productif.