Les salariés connectés menacent la sécurité de leur entreprise

Quand vous naviguez sur Internet au travail, ou que vous travaillez à distance sur votre ordinateur, vous risquez de mettre en danger la sécurité de votre entreprise. Une étude d'Aruba Networks, menée auprès de 11.000 personnes, montre que les jeunes salariés branchés de multiples façons peuvent faire courir des risques à leur société sans le savoir.

(Les salariés connectés menacent la sécurité de leur entreprise © Fotolia)

Une enquête menée dans 23 pays par Aruba Networks, une société américaine spécialisée dans la sécurité informatique, s'est intéressée au comportement des jeunes salariés connectés, les 18-35 ans surnommés la "génération mobile".

 

Résultat : ils ne sont pas vraiment vigilants. Beaucoup utilisent leur appareil personnel pour le travail ou sont très partageurs avec leur ordinateur, tablette, ou téléphone professionnels. En France, quasiment 7 salariés sur 10 n'hésitent pas à prêter leurs matériels ce qui pose de réel problème de sécurité. D’autant plus que seuls deux tiers de ces employés connectés verrouillent leurs appareils avec un code et qu’a peu près autant n’ont pas d’antivirus.

Sensibiliser à la sécurité

Malgré les problèmes de sécurité, et les consignes données, près d'un Français sur quatre a déjà surfé à partir de son ordinateur de bureau sur des sites où les virus sont légion. En cas de problème, beaucoup s'improvisent informaticiens. Résultat, parmi les personnes interrogées, un tiers reconnaît avoir déjà perdu des données en faisant une mauvaise manipulation.

 

"Il faut une sensibilisation à la sécurité informatique et avoir une bonne hygiène de sécurité. Il faut avoir de bons mots de passe, plus exactement des phrases de passe, car les mots de passe peuvent se casser, ne pas avoir le même pour ses comptes personnels et professionnels. L’antivirus doit être à jour ", explique Jean-Marc Manach, journaliste et spécialiste de la sécurité informatique.

Attention aux attaques par mail

Le 8 avril, la chaîne TV5 Monde était attaquée et a affiché un message du califat islamique dans les 200 pays où la chaîne francophone est diffusée. Les hackeurs djihadistes ont utilisé la technique du phishing (hameçonnage) pour arriver à leurs fins. Cette technique consiste à envoyer à des milliers d'internautes des messages contenant un virus. Dans le cas de TV5 Monde, trois salariés ont suffi. Quelques jours plus tard, FranceTélévisions a été attaquée à son tour.

 

"Les salariés ont cru que c’était des mails légitimes et se sont connectés sur une page web créée par un pirate et ont donné leur mot de passe. Il faut vérifier l’adresse mail du courrier et bien vérifier la barre d’adresse quand on vous demande votre mot de passe. Normalement, on ne reçoit jamais de mail où on vous demande de changer de mot de passe, " explique Jean-Marc Manach, journaliste et spécialiste de la sécurité informatique.

23.04.2015 "Il faut sensibiliser les gens à la sécurité informatique", estime Jean-Marc Manach, journaliste et spécialiste de la sécurité informatique.
--'--
--'--