Cet article date de plus de six ans.

Les exploits et les chutes des robots du concours Darpa en gifs animés

Le concours, organisé par un département de l'armée américaine, a mis aux prises 24 robots venus des Etats-Unis, du Japon, de Corée du Sud, d'Italie et d'Allemagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un robot chute lors du concours Darpa, le 6 juin 2015 à Pomona (Californie). (DARPATV)

Conduire, descendre de voiture, ouvrir une porte et grimper des escaliers. A priori, la course d'obstacles du concours Darpa n'a rien d'un parcours de combattants. Mais, pour les 23 robots à forme (vaguement) humaine qui se sont affrontés pour la finale les 5 et 6 juin à Pomona (Californie), le défi est redoutable. Pendant deux jours, ces engins venus des Etats-Unis, du Japon, d'Italie, d'Allemagne ou de Corée du Sud ont tenté de boucler les 8 tâches de ce parcours imaginé pour tester des robots capables d'intervenir à la place de l'homme lors d'une catastrophe, comme celle de Fukushima.

Avec plus ou moins de succès. Il faut cinq minutes à la plupart des robots pour ouvrir une porte, beaucoup ne parviennent jamais à descendre de voiture et les épreuves durent des heures. Francetv info s'est plongé dans les (longues) vidéos des épreuves et vous propose un résumé, en images (accélérées), de cette compétition remportée par les Sud-Coréens du Team KAIST.

1 Conduire

La première épreuve consiste à piloter une petite voiture rouge sur une ligne droite de quelques dizaines de mètres, obstruée par deux obstacles. Une formalité pour la majorité des robots, comme Helios, de l'équipe MIT.

 (DARPATV)

Certains ont cependant rencontré quelques difficultés, comme ce robot, qui patiente de longues minutes devant un plot, avant de le toucher légèrement.

 (DARPATV)

2 Descendre de voiture

Sortir du véhicule est en revanche plus compliqué. Warner, le robot de l'équipe WPI-CMU, est l'un des rares à ne pas chuter du haut de ses 180 cm.

 (DARPATV)

Pour les autres, la descente de voiture est brutale.

 (DARPATV)

3 Ouvrir une porte

Même s'il leur faut de longues minutes pour ouvrir une porte et la franchir, les engins, comme Running Man de l'équipe IHMC, un beau bébé de 175 kg, n'ont pas trop de difficultés.

 (DARPATV)

Mais d'autres doivent s'y prendre à plusieurs reprises...

 (DARPATV)

4 Monter les escaliers

Après avoir tourné une valve, percé un mur et franchi un sol jonché de débris, les robots du concours se retrouvent face aux trois marches de l'escalier de la dernière épreuve.

 (DARPATV)

Une épreuve qui n'a pas réussi à Running Man, de l'équipe IHMC.

 (DARPATV)

Le parcours d'obstacle a même été fatal à certains robots. Le japonais Jaxon, de l'équipe Nedo-JSK, a dû être évacué sur une civière.

 (DARPATV)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.