La reconnaissance faciale contournée grâce à l'intelligence artificielle

Comme toutes les semaines dans le journal de 23h de franceinfo, Anicet Mbida est en plateau pour évoquer les frontières de l'Intelligence artificielle.

franceinfo

Au menu de la chronique d'Anicet Mbida lundi 4 novembre : la reconnaissance faciale. Alors que les dangers sont souvent pointés du doigt, il existe un antidote, là encore grâce à l'IA. Cette dernière peut générer un vrai faux visage par ordinateur. "Si on applique la reconnaissance faciale sur ces visages-là, il ne va trouver personne", souligne le journaliste en plateau. L'intérêt de ce système : au lieu de flouter les visages dans le cadre du droit à l'image, on va pouvoir coller des visages anonymes. Pour créer ces vrais faux visages, l'intelligence artificielle s'est basée sur les visages humains qu'elle connaissait et elle a généré d'autres visages.

Des bénéfices et des inconvénients

Les technologies, comme la reconnaissance faciale, restent à double tranchant. "D'un côté la reconnaissance faciale nous apporte des bénéfices, mais aussi on a l'antidote, on essaie aussi de s'en protéger", souligne Anicet Mbida en plateau. D’ailleurs dans les manifestations, de plus en plus de personnes utilisent des masques, des foulards ou alors du maquillage pour brouiller les pistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chronique IA
Chronique IA (FRANCEINFO)