Google s'allie au Cnes pour offrir Internet au monde entier

C’est un accord unique en son genre : le géant de l’internet Google vient de signer un partenariat avec le Cnes, l’agence spatiale française, pour lancer des ballons gonflés a l’hélium dans la stratosphère. Des ballons qui pourraient permettre de fournir un accès internet a la totalité de la planète, y compris dans des zones trop difficiles a raccorder par voie terrestre.

(Un de ces fameux ballons, largué au Brésil cet été © Google)

L’idée de Google, c’est d’envoyer tout autour de la terre, à plusieurs dizaines de kilomètres d’altitude, des milliers de ballons gonflés à l’hélium, connectés les uns aux autres, avec des antennes-relais pour créer un gigantesque maillage, une sorte de réseau sans fil tout autour de la planète. C'est le projet Loon, comme "balloon", ballon en anglais.

Le géant de l’internet a fait un premier test au dessus de la Nouvelle-Zélande à l’automne. Mais s’il vient de décider de s’associer au CNES, ce n’est pas un hasard : les ingénieurs de l’agence spatiale française envoient des ballons dans la stratosphère depuis près de 50 ans, pour tester des instruments de mesure, prendre des images, collecter des données... Ce sont eux qui la plus grande expertise dans le domaine.

Car ce réseau stratosphérique reste un défi technologique. Pour l’instant les ballons qui partent dans l’espace sont essentiellement lancés près du pôle Nord, dans des températures froides, à des endroits où les courants, les vents, la pression sont stables.

Pour constituer un véritable réseau, avec des essais tout autour du monde il faudra développer un prototype plus résistant, élaboré en liaison avec une filiale de la Nasa, et qui sera assemblé par Zodiac Marine, près de Toulouse.