Danemark : fini le papier pour le courrier administratif, tout est numérique

Au Danemark, 80% de la communication écrite entre citoyens et agences du service public se fait uniquement par mails. Une politique numérique qui vise à faire des économies. Tous les Danois sont obligés d’avoir une boîte aux lettres numérique sur le site de leur mairie.

(Les Danois n'ont pas de carte d'identité, ils ont une carte à puce qui renferme toutes leurs informations © Radio France/Elise Delève)

François Hollande et Angela Merkel vont-ils prendre exemple sur le Danemark ? A l'occasion de la conférence numérique franco-allemande qui se tient ce mardi à Paris, zoom sur une initiative danoise. Depuis 2011, le pays a lancé une large politique de numérisation. Dans ce pays, 80% de la communication écrite entre citoyens et agences du service public se fait uniquement par voie électronique. Et l'objectif, c'est dépenser moins d'argent.

 

Dans les pharmacies danoises par exemple, les patients scannent leur carte d'identité à l’entrée et la prescription apparaît sur l'écran du pharmacien. Tout est ensuite électronique, c’est un robot qui récupère les médicaments dans l’arrière-boutique et qui les dépose près des pharmaciens, comme Lars. "C’est plus rapide, et ça nous permet de passer plus de temps avec les clients plutôt qu’à vérifier les médicaments ", estime-t-il.

"J’ai confiance"

En face de Lars, Pegida vient récupérer ses médicaments sans donner aucun papier. "J'ai fait des analyses et ce matin j'ai juste passé un coup de fil à mon docteur pour avoir les résultats. Elle a envoyé une demande de médicaments à la pharmacie et je n'ai pas eu besoin de passer la voir ", raconte Pegida. Elle confie avoir "confiance " en son docteur et ne pas avoir peur des éventuelles erreurs.

400 millions d’euros d'économie par an

Pas de papier chez le médecin et pas non plus à la mairie. Depuis 2012, une loi oblige les municipalités à envoyer tous les courriers à leurs habitants par Internet. Tous les Danois sont obligés d’avoir une boîte aux lettres numérique sur le site de leur mairie. Quelques dérogations existent pour les personnes âgées. Yih-Jeou Wang, de l'agence gouvernementale de digitalisation danoise, explique que le but est avant tout économique : "On veut économiser de l'argent et améliorer la qualité des services publics. L'objectif c'est d'économiser 400 millions d'euros par an d'ici 2022. L’argent sera réinvestir notamment dans les services aux personnes âgées ".

 

Qu’en est-il de la protection des données ? Anders Kjaerulff, journaliste spécialisé dans le numérique, estime qu’il y a plusieurs problèmes. Un problème de moyens tout d’abord. "Les gens doivent s’équiper s’ils veulent avoir accès à de simples documents. Il faut qu’ils aient un ordinateur chez eux, une bonne connexion. Ça coûte cher ", explique-t-il. "En plus, il n’y a pas d’assistance technique si on n’arrive pas à se connecter ".

 

Le journaliste craint également le piratage. "Le problème au Danemark, c'est qu'on doit tout mettre sur Internet. Numéro d’identité, documents médicaux etc… Je pense que ce n'est pas une bonne idée car tout ce qui est sur Internet peut être piraté. Et si quelqu'un peut se faire de l'argent avec les infos qu'il récupère, il le fera ". De l'aveu du gouvernement danois : la protection "absolue" des données n'existe pas. Mais il assure qu'il travaille constamment sur cette question.