Cet article date de plus de huit ans.

Conclave: la "cathosphère" propose d'adopter un cardinal

En attendant le début du conclave, plusieurs sites internet ont mis en ligne un système qui permet aux internautes de soutenir par la prière l'un des 115 cardinaux électeurs. Objectif : qu'il ne se trompe pas dans le choix du successeur de Benoît XVI. Succès garanti.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Facebook)

"Tu voudrais (...) que l'Esprit Saint protège nos
cardinaux, les éclaire, les guide dans leur choix du successeur de Pierre ?
Alors nous te proposons de participer au cheminement de la Providence en te
confiant un cardinal
". Voilà le principe de adoptacardinal.org, qui connaît
un véritable succès au sein de la "cathosphère ".

Depuis le lancement du site par "Jeunesse 2000"
(un mouvement officiellement reconnu par l'Eglise) le 20 février dernier, plus
de 234.000 internautes ont déjà "adopté" l'un des cardinaux présents
à Rome pour le conclave. Le principe ? Il suffit d'indiquer un nom, une adresse
mail, d'invoquer "un court instant l'Esprit Saint afin qu'il t'attire un
cardinal selon ta sensibilité, puis clique sur le bouton
". Un résultat au hasard : 

Et comme les voies de l'algorithme du site semblent tout aussi impénétrables
que celles du Seigneur, beaucoup d'internautes sont un peu surpris
du résultat sur leforumcatholique.org

C'est comme ça : les "cathonautes" n'ont pas le choix parmi
les 115 cardinaux électeurs. Et comme tous ne semblent pas populaires,
adoptacardinal envoie également quelques éléments biographiques de votre homme
religieux. "Paul Josef Cordes, de Germany, né le 5.9.1934. Il a été
cardinal depuis 24.11.2007 et sa fonction est: President emeritus of the
Pontifical Council Cor Unum
".

"Propager par tous les moyens la doctrine de l'Eglise "

Basé sur le même principe, le site français
missionconclave.com va encore plus loin et envoie "le texte du Veni
Creator à dire tous les jours pendant le conclave
". Le site était déjà en ligne lors du précédent conclave en 2005. Il est lié à la Cité de l'Immaculée, une fraternité catholique située en Mayenne, qui souhaite notamment "propager par tous les moyens la doctrine de l'Eglise catholique conduite par Benoît XVI " ou encore "participer à la nouvelle Evangélisation demandée par Jean-Paul II ".

Plus souple, cette
page Facebook
(en anglais) propose de "soutenir spirituellement" l'un
des cardinaux présents à Rome en cliquant sur leur photo. La page propose
également une prière sous forme de texte à trou où l'on peut glisser le nom de
son favori. 

Lire aussi notre article Evangélisation 2.0 : quelle place pour l'Eglise sur la toile

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.