Attentats à Paris : les réseaux sociaux se mobilisent

Les réseaux sociaux Facebook et Twitter se sont mobilisés dès vendredi soir après les attentats à Paris et Saint-Denis pour permettre aux Parisiens de rassurer leurs proches mais aussi de trouver un refuge.

(Près de la place de la République à Paris © Matthieu Mondoloni / France Info)

Après les six attentats simultanés qui ont frappé à Paris vendredi soir, bon nombre de Parisiens se sont rapidement mobilisés dans un élan de solidarité pour proposer leur aide. Alors que des rues sont bloquées, des lignes de métro et de bus coupées ou suspendues, un hashtag a rapidement vu le jour #porteouverte. Il s'agit de proposer un hébergement à ceux et celles qui sont en errance dans les rues de la ville.

Par ailleurs, Twitter sert également de relais pour de nombreux appels au secours de personnes sans nouvelles de leurs proches susceptibles d'avoir été présents sur les lieux des attentats. Ce sont des centaines de messages qui ont été postés ces dernières heures. Le ministère de l'Intérieur a lui mis en place un site internet pour déposer des témoignages, afficher des recherches ou déclarer une disparition

Le réseau social Facebook a également enclenché un dispositif inédit en France pour permettre aux utilisateurs de rassurer leurs proches en leur signalant qu'ils sont en sécurité. L'outil de "contrôle d'absence de danger" propose aux utilisateurs de Facebook susceptibles d'être dans la zone affectée de dire s'ils sont "en sécurité", et envoie une notification à leurs contacts sur le réseau. Cet outil avait été mis place la première fois après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011.