Cet article date de plus de dix ans.

Anonymous : nouvelle manifestation anti-ACTA à Paris et partout dans le monde

À Paris, ils étaient plus d'un millier à défiler entre Bastille et République pour dénoncer l'ACTA, un accord international anti-contrefaçon qui menace la liberté sur Internet, selon les organisateurs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Emmitouflés à cause du froid — il fait -1°C — ou dissimulés sous un masque de Guy Fawkes, symbole des

Anonymous, ils sont largement plus d'un millier samedi après-midi à défiler. La foule

compacte scande "liberté !" et manifeste, toutes pancartes levées : *"STOP ACTA, même si

j'ai froid" , ou encore "ACTA surveille votre « liberté. »"
*

C'est une foule jeune, plutôt masculine et surtout vêtue de noir, qui s'est mobilisée

principalement sur Internet et par le bouche-à-oreilles. Un manifestant qui préfère rester

anonyme s'enthousiasme : *"On est plus nombreux qu'il y a quinze jours et on se battra

jusqu'à ce que l'accord ACTA soit retiré."

*

Parmi les militants de la neutralité du net, quelques slogans politiques accompagnés par des

poings levés : "Un peuple, uni, jamais ne sera battu." Le Front de Gauche est là, entre les

manifestants. Il y a aussi quelques militants d'Act-Up, inquiets des conséquences d'ACTA

sur la production d'anti-rétroviraux génériques.

L'accord ACTA, signé par 22 pays de l'UE fin janvier, crée des normes internationales pour

la protection de la propriété intellectuelle et des droits d'auteur. Il est destiné à lutter contre

la contrefaçon de manière très large. Il est dépeint par ses opposants comme une atteinte

grave à la liberté d'expression et aux droits des utilisateurs sur Internet.

Galeries photos liées

{% gallery %}

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.