Cet article date de plus de sept ans.

Euthanasie : deux médecins mis en examen à Besançon

Deux médecins ont été mis en examen en début de semaine à Besançon dans une affaire d'euthanasie présumée. Ils sont accusés "d'empoisonnement de personnes en fin de vie" sur quatre patients. Des faits qu'ils contestent.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

L'affaire
remonte au début des années 2000. Les enquêteurs de Dijon enquêtent alors sur
18 cas de décès suspects survenus dans le service de réanimation chirurgicale
au CHU de Besançon entre 1998 et 2001. En 2007, une instruction est ouverte.
Elle vient d'aboutir à la mise en examen de deux médecins accusés
"d'empoisonnement de personnes en fin de vie" sur quatre patients. Un troisième médecin a
été maintenu sous le statut de témoin assisté.

Seuls quatre cas ont donc
été retenus au terme de la procédure. "Le nombre de cas retenus est
limité, du fait du filtre opéré par les expertises médicales et par
l'intervention des lois pénales successives"
, a indiqué Vincent Maubert,
délégué Cfdt au CHU de Besançon.

Les médecins contestent

Les deux médecins mis en
examen ont contesté leur mise en cause pour empoissonnement. Ils affirment
qu'ils se sont contentés d'assurer une thérapeutique de confort pour accompagner
les derniers instants de ces patients en fin de vie.

Infirmiers et
aides-soignants du service de réanimation chirurgicale avaient révélé l'affaire
au printemps 2002, accusant les médecins du service, avec lesquels ils se
trouvaient en conflit social ouvert, de "thérapies de fin de vie"
qu'ils jugeaient "choquantes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.