L'astronaute Thomas Pesquet va être proposé par l'Agence spatiale européenne pour retourner dans l'espace en 2020

La ministre de l'enseignement supérieur, Frédérique Vidal, l'a annoncé lors de ses vœux à la communauté de l'enseignement supérieur et de la recherche, mardi, tandis que Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales, l'a confirmé mercredi matin sur franceinfo.

L\'astronaute français Thomas Pesquet, le 29 mars 2018, au forum IMPACT2.
L'astronaute français Thomas Pesquet, le 29 mars 2018, au forum IMPACT2. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

L'astronaute français Thomas Pesquet va être proposé par l'Agence spatiale européenne (ESA) pour retourner dans l'espace fin 2020, a annoncé mardi 22 janvier la ministre de l'enseignement supérieur Frédérique Vidal, lors de ses vœux à la communauté de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation au muséum national d'histoire naturelle.

La participation de l'ingénieur et pilote de ligne "va se discuter dans les prochains mois avec la NASA", a précisé, mardi soir à franceinfo, Philippe Willekens, le directeur de l'information de l'ESA. "On doit définir dans quel cadre". Une réunion européenne doit se tenir à Madrid le 28 novembre en ce sens.

Ce sera un peu la suite de ce qu'il a fait.Jean-Yves Le Gall
président du Centre national d'études spatiales
à franceinfo

Déjà parti six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) entre la fin d'année 2016 et le début 2017, Thomas Pesquet a su se démarquer sur les réseaux sociaux. "Au-delà du travail scientifique formidable qu'il a fait durant son vol, il a réussi à faire que chaque Français soit acteur de ce vol alors qu'auparavant les gens étaient spectateurs", Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d'études spatiales, mercredi sur franceinfo.

"Dans mon rêve, idéalement, d'ici 2024 je retourne sur l'ISS pour une deuxième mission", avait déclaré Thomas Pesquet lors d'une interview en septembre à l'AFP. Ce rêve va être réalisé plus tôt que prévu. "Il y a eu Jean-Pierre Haigneré, mais si Thomas Pesquet fait un autre vol de six mois, il va probablement être celui qui sera resté le plus longtemps dans l'espace", a indiqué Jean-Yves Le Gall. Après cette nouvelle mission, l'astronaute français "aimerait être parmi les premiers à aller dans la future station autour de la Lune", avait ajouté Thomas Pesquet en septembre à propos de cette station prévue "à partir de 2025".

>>Vivez le décollage depuis l'intérieur de la fusée Soyouz en 360° grâce à notre site et nos applications : "Dans la peau de Thomas Pesquet"