Espace : récit du décollage de Thomas Pesquet pour l'ISS

Thomas Pesquet est en route pour l'espace. Le Français a décollé hier, jeudi 17 novembre, avec d'autres astronautes. Il leur reste maintenant un jour et demi avant de s'amarrer à la Station spatiale internationale en orbite à 420 kilomètres de la Terre.

France 3

Décollage parfaitement réussi hier soir, jeudi 17 novembre, sur la base de Baïkonour au Kazakhstan. À 21h20, la fiabilité de la fusée Soyouz s'est confirmée. Ses 310 tonnes se sont extraites de l'attraction terrestre. À la Cité de l'espace de Toulouse (Haute-Garonne), des centaines de spectateurs sont venus partager l'envol de Thomas Pesquet. À l'altitude de 170km et la vitesse de 13 000km/h, les propulseurs du premier étage se séparent, puis le deuxième étage se détache.

Amarrage à l'ISS prévu samedi soir 

Moins de neuf minutes après le décollage, le module spatial Soyouz abandonne les derniers éléments du propulseur terrestre et déploie ses panneaux solaires. Les trois membres d'équipage sont en apesanteur. Thomas Pesquet est maintenant lui aussi un spationaute. Il va s'élever à 400km pour rejoindre la station ISS. Samedi soir, le module entamera son amarrage sur la Station spatiale internationale. Vers 23h30, Thomas Pesquet rentrera à bord de l'ISS.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un vaisseau russe Soyouz avec à son bord trois astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, a décollé jeudi 17 novembre du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.
Un vaisseau russe Soyouz avec à son bord trois astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, a décollé jeudi 17 novembre du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. (SHAMIL ZHUMATOV / REUTERS)