DIRECT. Le Français Thomas Pesquet et l'Américain Shane Kimbrough rejoignent l'ISS après leur sortie orbitale

Thomas Pesquet est le quatrième Français à réaliser une telle performance.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

L’astronaute Thomas Pesquet, qui a pris ses quartiers le 19 novembre à bord de la Station spatiale internationale, a bouclé, vendredi 13 janvier, sa première sortie dans l’espace, dans le cadre d'une opération de maintenance. Il a effectué avec succès des travaux de modernisation du système électrique de l'avant-poste orbital. Retransmise en direct, la fin de leur sortie est à voir sur franceinfo.

Un scaphandre tout blanc. Le Français Thomas Pesquet s'est distingué par sa tenue de son équipier américain Shane Kimbrough, dont le scaphandre arborait des liserés rouges. Son casque équipé d’une caméra permettra à la Nasa d’avoir un champ de vision similaire à celui de l’astronaute.

Deux sorties spatiales pour remplacer les vieilles batteries. L'Américain Shane Kimbrough, commandant de l'équipage, et sa compatriote Peggy Whitson, ingénieure de vol, ont bouclé avec succès vendredi 6 janvier leur première sortie orbitale. Les deux astronautes ont notamment branché trois des six nouvelles batteries lithium livrées à la Station internationale. Dans cette deuxième expédition, le Français et l’Américain vont, durant six heures, effectuer le branchement des trois autres batteries.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PESQUET

19h10 : Enlever le bas d'un scaphandre, c'est du sport. Il faut qu'un partenaire vous monte dessus et pousse avec les jambes.

19h10 : Ça y est, Thomas Pesquet est libéré de sa combinaison.

18h40 : Alors qu'ils viennent tout juste de rentrer, Thomas Pesquet et l'Américain Shane Kimbrough sont abondamment photographiés.






18h33 : Ils sont en train de rentrer dans l'ISS après une mission d'une durée de 5h58.

18h36 : homas Pesquet a terminé sa première sortie spatiale en compagnie de l'Américain Shane Kimbrough. Ils ont réussi les travaux de modernisation du système électrique de l'avant-poste orbital.

17h43 : "Quand vous sortez d'un train à grande vitesse et grimpez sur le toit, vous restez dessus. Mais vous allez finir par tomber à cause de l'air et du vent. Mais dans l'espace, c'est le vide absolu, vous ne sentez pas la vitesse, car il n'y a pas d'air, rien de fixe. Vous avez une impression d'immobilité, que la Terre tourne sur elle-même comme un globe."

17h39 : Bonjour @Thomas.Franceinfo a posé votre question au spationaute Philippe Perrin, qui a déjà effectué trois sorties dans l'espace, en 2002. "Une orbite est similaire à une chute libre, d'où l'apesanteur. La Station spatiale internationale est en chute libre à 28 000 km/h et nous avec. Le spationaute flotte à côté de la station, comme s'ils chutaient ensemble."

17h30 : Bonjour, Auriez vous une explication rationnelle sur le fait que lorsque les astronaute sortent de la station orbitale, il ne soient pas trainée par la station qui circule à plus de 27 000 km/h

17h16 : La sortie est fatigante, non seulement en raison de sa durée, mais aussi de la rigidité de la combinaison pressurisée dans le vide de l'espace. Pour rester hydratés, les spationautes peuvent boire de l'eau à la paille grâce à une poche prévue à cet effet.

17h16 : J'ai lu que les astronautes pouvaient perdre jusqu'à 4kg durant la sortie. J'imagine que comme des sportifs de haut niveau, ils s'hydratent régulièrement. Vous confirmez ? Comment ça se passe ?

16h41 : C'est un grand jour pour Thomas Pesquet. L'astronaute - qui s'occupe en ce moment d'une batterie - vit sa première sortie dans l'espace. Revivez en vidéo ce moment et les premiers gestes du Français et de son collègue américain Shane Kimbrough.




(julie rasplus / franceinfo)

16h39 : Le cheminement prévu de Thomas Pesquet et de Shane Kimbrough est détaillé dans cette vidéo, à partir de 21'10. L'installation des nouvelles batteries est l'objectif principal de cette mission mais, s'il leur reste du temps, les deux astronautes exploreront d'autres parties de la station pour préparer les prochaines opérations. L'ISS s'étend sur une surface légèrement supérieure à un terrain de football, comme on peut le voir dans cet article (en anglais).

(NASA / YOUTUBE)

16h26 : Pour comprendre ce que l'on voit : les astronautes sont concentrés sur une zone où se trouvent les batteries. Vont-ils devoir se déplacer sur une autre partie ? Quelles sont les dimensions de la station ?

16h09 : C'est bien ça cher @anonyme. Interrogé par franceinfo, la semaine dernière, au sujet de cette sortie dans l'espace, l'astronaute Thomas Pesquet a expliqué : "On a les mêmes règles de sécurité qu'en escalade (...). On fait de l'escalade en armure en fait".

15h56 : Les cosmonautes ne sont rattachés à la station que par un mousqueton? En fait c'est un peu de l'acrobranche?

15h39 : Bien observé @anonyme et @anonyme. Le soleil est de retour sur la Station spatiale internationale où Thomas Pesquet et l'astronaute américain Shane Kimbrough effectuent une mission de maintenance. Rien d'étonnant pour autant. A cette altitude, le soleil se lève toutes les heures et demi !

15h39 : le soleil es revenu ?

15h39 : Le jour se lève t-il en ce moment sur la station spatiale ?

15h13 : Bonjour Certaines images sont captées depuis l'extérieur de la station tandis que d'autres caméras sont situées à l'intérieur des casques des spationautes. Vous pouvez parfois distinguer un chiffre, en bas à droite des images. S'il s'agit du numéro 20, c'est celle de Thomas Pesquet, si c'est le 18, c'est la caméra de l'Américain Shane Kimbrough.

15h10 : Pesquet : où est le cameraman ? Plus serieusement comment a-t-on des images aussi magnifiques ?

14h20 : Tous les yeux sont rivés sur Thomas Pesquet. Dans son centre d'entraînement, la concentration est à son comble. Gaele Joly est sur place pour franceinfo.

14h02 : Il est 14 heures. Faisons un point sur l'actualité :

Le spationaute Thomas Pesquet effectue en ce moment sa première sortie dans l'espace, hors de la Station spatiale internationale. C'est à regarder dans notre direct.


Une mère de famille a été tuée ce matin par la chute d'un arbre déraciné par le vent dans les Alpes-Maritimes. Côté météo, la situation s'améliore, même si la "forte tempête hivernale" qui a sévi dans le nord du pays prive toujours d'électricité plus de 170 000 foyers.

• Trois juges d'instruction vont enquêter sur les dispositifs utilisés par le constructeur Renault pour contrôler les émissions polluantes de ses voitures diesel, a indiqué le parquet ce matin. Dans la foulée, l'action de l'entreprise a dévissé.


• L'Assemblée nationale a voté de façon inattendue hier soir l'obligation d'installer des caméras de surveillance dans les abattoirs à partir de 2018, souhaitée par les radicaux de gauche et les associations de protection animale. Mais L214, en pointe sur le sujet, doute de l'efficacité de la mesure.

13h52 : Waouh qu'elle vue

13h52 : Ca vaut tous les jeux vidéos ou autre films de SF. What else ?

13h52 : Splendide qu'elle aventure thomas

13h52 : Ça fait rêver, c'est beau, le monde unie par la science de l'espace !

13h54 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous extasier sur les images qui nous parviennent de la Station spatiale internationale.

13h33 : Bonjour cher @Anonyme et @anonyme. Les températures vont de -100°C à l'ombre de la Terre jusqu'à +120°C face au soleil. Les astronautes portent donc des sous-vêtements high tech équipés de systèmes de refroidissement et des gants chauffants, comme nous l'expliquons dans cet article.

13h31 : Quelle est la chute de température ressentie par les astronautes ? 16 période nuit donc 1H30 dans le froid et la nuit....

13h30 : Quelle température fait - il la haut

13h23 : La nuit est tombée sur la Station spatiale internationale. Parce qu'elle est située à 400 kilomètres en orbite au-dessus de la Terre, la station connaît seize couchers et levers de soleil en 24 heures. Les deux spationautes doivent donc travailler dans la pénombre.


13h13 : C'est heureusement très peu probable, cher @David. De très nombreux débris de satellites et d'objets spatiaux gravitent autour de l'espace et filent à plus de 25 000 km/h. Mais la Station spatiale internationale a été placée à une altitude supérieure pour éviter ces débris, explique Le Figaro. Notons cependant qu'en mai dernier, l'astronaute britannique Tim Peake avait posté sur Twitter une photo montrant un impact sur un des pare-brise de la station.

13h11 : Y'a-t-il parfois des projectiles qui peuvent heurter des spationautes parfois ?

12h56 : Magnifique !!!!

12h51 : Emerveillée, je suis

12h53 : Ne vous attendez pas à une vidéo de très haute qualité, les images sont envoyées en direct depuis l'espace. Comme on le voit sur celles-ci, les astronautes naviguent sur la Station spatiale en s'accrochant à des poignées placées à l'extérieur de la station, prévues dans ce but. Les deux hommes sont harnachés pour qu'il ne puissent pas dériver dans l'espace.



12h44 : Les deux hommes doivent changer six des vingt-quatre batteries de l'ISS. La tâche devrait durer de quatre heures à quatre heures et demi environ, mais leur sortie est prévue pour six heures. Pendant le temps qu'il leur restera, les astronautes tenteront de prendre de l'avance sur les autres tâches de maintenance prévues pour des sorties futures.

12h41 : Dans cette sortie exceptionnelle –une première pour lui Thomas Pesquet est accompagné de l'Américain Shane Kimbrough, le commandant de l'équipage. Le spationaute français se distingue de son coéquiper par son scaphandre tout blanc. Celui de l'Américain arbore des liserés rouges.

12h39 : Ils sont sortis !!!!!

12h39 : Ça y est, Thomas Pesquet est sorti !!!

12h39 : Le spationaute Thomas Pesquet effectue sa première sortie dans l'espace. C'est à suivre en direct vidéo sur franceinfo.

12h29 : 30 minutes d'avance !

12h30 : La sortie de Thomas Pesquet hors de la Station spatiale internationale est prévue à 12h35 au lieu de 13 heures, comme le note @Clemso dans les commentaires.

12h25 : "A un moment, on est en harmonie avec le cosmos et on aurait envie de rester là, d'être emporté par cette ivresse."

Alors que Thomas Pesquet s'apprête à faire sa première sortie dans l'espace, hors de la Station spatiale internationale où il vit depuis plusieurs semaines, franceinfo a interrogé l'astronaute Philippe Perrin, qui a réalisé une sortie similaire en 2002, sur ce qu'il a ressenti après une telle expérience. "Aller dans l'espace, c'est une chose fabuleuse, mais sortir du vaisseau et se retrouver soi-même satellite de la Terre, c'est une autre expérience. C'est une expérience du corps plus que de l'esprit", explique-t-il.

11h41 : Il se prépare !!! https://www.nasa.gov/nasalive