Télescope James Webb : repoussé à cause de la météo, son lancement aura lieu samedi

Le lancement du télescope par une fusée Ariane 5 depuis Kourou a été reporté à de multiples reprises.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le télescope spatial James Webb au Centre spatial guyanais, à Kourou, en Guyane française, le 5 novembre 2021. (JODY AMIET / AFP)

James Webb doit encore patienter. Le télescope spatial, le plus puissant jamais conçu, ne décollera pas vendredi 24 décembre comme il était prévu, a annoncé la Nasa mardi 21 dans un communiqué. Le lancement "est repoussé" à cause "des mauvaises conditions météorologiques", a expliqué l'agence. Il aura finalement lieu le 25 décembre, ont confirmé mercredi l'Agence spatiale européenne, Arianespace et la Nasa. Le lanceur est actuellement à l'abri dans un bâtiment à Kourou (Guyane française), d'où il doit décoller à bord d'une fusée Ariane 5. Il sera transféré vers le pas de tir jeudi matin, a rapporté Stéphane Israël, directeur d'Arianespace, dans un tweet.

Successeur du téléscope Hubble

C'est la troisième fois que le lancement est repoussé à la suite de problèmes mineurs. La première était liée à un incident survenu durant les préparatifs du télescope fin novembre, et la deuxième à un problème de communication avec le système au sol. "Merci aux équipes (...) qui font des heures supplémentaires afin d'assurer un lancement sûr" au télescope, a écrit sur Twitter le chef de la Nasa, Bill Nelson, peu après l'annonce du nouveau report.

"C'est une mission extraordinaire. Un exemple resplendissant de ce que nous pouvons accomplir lorsque nous rêvons grand. Webb va transformer notre vision de l'Univers."

Bill Nelson, chef de la Nasa

en conférence de presse

Présenté comme le successeur du télescope Hubble, lancé en 1990, James Webb doit explorer jusqu'aux premiers âges de l'Univers. Il sera placé en orbite autour du Soleil, à 1,5 million de kilomètres de la Terre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.