Station spatiale internationale : dernières heures sur Terre pour Thomas Pesquet avant son départ

Dans 24 heures, Thomas Pesquet sera le premier Français dans l'espace depuis huit ans. Le spationaute a tenu sa toute dernière conférence de presse depuis la base de Baïkonour au Kazakhstan ce mardi 16 novembre. 

FRANCE 3

Thomas Pesquet, le commandant de bord russe et l'ingénieure de vol américaine ont rejoint leur chambre ce mercredi 16 novembre au soir dans un hôtel situé à 40 minutes du pas de tir de Soyouz à Baïkonour (Kazakhstan). "Ils dorment, dit-on, sereinement. La journée d'aujourd'hui aura été rythmée par de nombreuses cérémonies qui ont la vertu de libérer de la tension de la veille du départ", explique
Jean-Christophe Batteria en direct de Baïkonour.

Une ultime conférence de presse derrière une vitre

Ce matin, ça a été une bénédiction selon le rite orthodoxe. "À la mi-journée a eu lieu la présentation devant la Commission d'État où l'équipage doit déclarer solennellement partir de son plein gré pour obtenir le feu vert définitif. En soirée, une ultime conférence de presse derrière une vitre pour éviter toute contamination et éviter aussi d'emmener des microbes dans la Station spatiale internationale. Thomas Pesquet a répondu en Français, en Anglais et en Russe, trois de cinq langues qu'il maîtrise parfaitement", conclut le journaliste. La mise à feu aura lieu à 21h20 heure de Paris demain, jeudi 17 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thomas Pesquet, lors de ses examens, au centre d\'entraînement GYouri Gagarine, près de Moscou, le 25 octobre 2016.
Thomas Pesquet, lors de ses examens, au centre d'entraînement GYouri Gagarine, près de Moscou, le 25 octobre 2016. (MIKHAIL VOSKRESENSKIY / SPUTNIK / AFP)