Découvrez le bruit fait par Philae en se posant sur la comète Tchouri

Les capteurs fixés sur les pieds du robot ont détecté la vibration causée par son premier "atterrissage" sur la comète, traduite par un bruit sourd de deux secondes

APTN

Un son venu des profondeurs de l'espace. Les capteurs fixés sur les pieds de Philae, le robot envoyé sur la comète Tchouri par la sonde Rosetta, ont détecté la vibration causée par son premier atterrissage sur la comète, traduite par un bruit sourd de deux secondes. "Ça fait quel bruit, lorsqu'on touche une comète ? Philae s'est enregistré lors de son premier atterrissage", a annoncé, jeudi 20 novembre, le Cnes (Centre national d'études spatiales) sur son compte Twitter.

Le tout premier contact d'un objet de fabrication humaine avec le noyau d'une comète a été enregistré par l'un des dix instruments scientifiques de Philae. "Le contact avec la surface fut bref, mais nous pouvons évaluer les données scientifiques", a déclaré Martin Knapmeyer, un des responsables de la mission.

Un son riche d'enseignements

Si le son n'est pas très évocateur pour le commun des mortels, il est riche d'enseignements pour les chercheurs. "Philae est entré en contact avec une couche molle, épaisse de plusieurs centimètres. Puis, quelques millisecondes plus tard, les pieds ont rencontré une couche dure, peut-être glacée", a expliqué Klaus Seidensticker, un autre responsable de la mission. 

La première photo de la comète Tchouri prise et envoyée par le robot Philae, le 13 novembre 2014.
La première photo de la comète Tchouri prise et envoyée par le robot Philae, le 13 novembre 2014. (ESA / ROSETTA / PHILAE / CIVA / AFP)