De l'oxygène dans l'espace

Dans l'atmosphère de la comète Tchouri, la sonde européenne vient de découvrir de l'oxygène en abondance.

FRANCE 3

C'est une trouvaille qui pourrait remettre en cause la théorie sur la naissance de notre système solaire. Depuis quinze mois, la sonde européenne Rosetta escorte la comète Tchouri. Et elle vient de faire une découverte inattendue : la présence de dioxygène (molécule d'oxygène) dans la chevelure de ce corps céleste. Jamais cette molécule n'avait été retrouvée dans ce type d'astre. C'est en août dernier, au moment où Tchouri s'est approchée le plus du soleil, que ces gaz, gelés jusque-là, ont été libérés.

Un nouvel éclairage sur la formation du système solaire

Pour Francis Rocard, astrophysicien, cela va faire "repenser l'ensemble de la formation du système solaire, les conditions de température, et le fait que cet oxygène était probablement présent dans le nuage qui a constitué la nébuleuse primitive". Cet oxygène aurait plus de quatre milliards d'années, et serait donc plus ancien que notre système solaire.

La comète Tchouri vue depuis la sonde Rosetta, à 285 km de distance, le 3 août 2014.
La comète Tchouri vue depuis la sonde Rosetta, à 285 km de distance, le 3 août 2014. (ESA / ROSETTA / MPS FOR OSIRIS TEAM / AFP)