Cette nuit, vous pourrez observer la comète Tchouri mais...

La comète Tchouri, accompagnée de la sonde Rosetta, va passer au plus près du soleil jeudi 13 août. Un spectacle observable depuis la Terre. A condition de s'y connaître un peu.

Des personnes du Club astronomique de la région lilloise scrutent le ciel le 2 août 2014, à l\'occasion de la \"Nuit des étoiles\".
Des personnes du Club astronomique de la région lilloise scrutent le ciel le 2 août 2014, à l'occasion de la "Nuit des étoiles". (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

C'est l'été pour Tchouri. La comète va s'approcher au plus près du Soleil dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août. Le spectacle, qui a lieu tous les six ans et demi, réjouit les scientifiques car, cette fois-ci, la comète est accompagnée de la sonde Rosetta

Cette dernière pourrait, à cette occasion, tenter de récupérer des particules organiques datant de la formation du système solaire. Une opération qui devrait permettre de faire un peu plus la lumière sur les origines de la vie sur Terre. 

L'événement sera visible depuis la Terre. Mais il faudra être courageux et avoir un bon télescope sous la main pour assister au spectacle.

La comète Tchouri sera bien visible depuis la Terre...

Tchouri atteindra son périhélie, c'est-à-dire le point sur son orbite qui est le plus proche du Soleil vers 4 heures du matin. "Ce passage au périhélie revêt une grande importance symbolique, car c'est la première fois qu'une sonde accompagne une comète depuis son réveil jusqu'à son point le plus proche du Soleil", assure Nicolas Altobelli, planétologue à l'Agence spatiale européenne (ESA).

Ce spectacle unique sera observable depuis la Terre. Les passionnés pourront scruter le ciel à l'aide d'un télescope pour apercevoir l'astre. La comète devrait prendre la forme d'une tache floue dans le ciel, juste à côté de l’étoile Epsilon des Gémeaux, précise le magazine Sciences et Avenir

La période est idéale pour observer les étoiles. Après 23 heures, les fameuses Perséides se dévoilent aux yeux de tous. Ces "étoiles filantes" forment des traînées lumineuses brillantes dans le ciel étoilé. D'ailleurs, "le maximum est prévu vers 5 heures du matin le 13 août avec, en moyenne, une étoile filante toutes les minutes ! Ce jour-là, il faudra aussi être attentif vers 1 heure du matin, car la Terre devrait traverser pendant une heure un autre filament de poussières laissées par la comète", se réjouit le Danois Peter Jenniskens, de l’Institut Seti, interrogé par le magazine.

...mais l'observation de la comète sera réservée aux connaisseurs

La comète sait se faire discrète. Il sera impossible de la repérer à l'œil nu, car elle est peu lumineuse. Les curieux devront posséder du matériel très performant pour espérer la détecter dans le ciel. "Pour la repérer, il faudra un télescope d'au moins 150 mm", prévient Philippe Henarejos, rédacteur en chef du magazine Ciel et Espace, contacté par francetv info. Sans compter qu'il faudra se réveiller avant le lever du jour et "savoir se servir d'une carte du ciel pour connaître la position exacte de la comète".

De quoi décourager une bonne partie des passionnés. "Ce n'est pas un objet très intéressant à observer pour les amateurs. La comète était plus visible l'an dernier lorsque la sonde Rosetta s'en est approchée", souligne le spécialiste.