Que peut espérer vivre Thomas Pesquet, le prochain astronaute français ?

Il sera envoyé dans l'espace en 2016, et deviendra le dixième Français à voler au-dessus de nos têtes.

Thomas Pesquet, le prochain Français à voyager dans l\'espace, pose à Paris, le 17 mars 2014.
Thomas Pesquet, le prochain Français à voyager dans l'espace, pose à Paris, le 17 mars 2014. (FRANÇOIS GUILLOT / AFP)

Thomas Pesquet deviendra en 2016 le dixième Français à être envoyé dans l'espace, a annoncé le ministère de la Recherche, lundi 17 mars. Une perspective qui semble réjouir ce "pur produit du système éducatif français" de 36 ans. A la lumière de témoignages de précédents Français qui se sont rendus dans l'espace, francetv info imagine ce que peut espérer vivre cet ingénieur diplômé de l'école Supaéro de Toulouse.

Faire un concert dans l'espace

Jean-Loup Chrétien, qui a effectué trois missions dans l'espace en 1982, 1988 et 1997, a raconté avoir apporté un petit orgue électronique lors de son deuxième vol. Claviériste, il a joué un mini-concert depuis l'espace. Une idée qui va peut-être inspirer Thomas Pesquet : il est saxophoniste.

Tomber amoureux de la Terre

"Lorsque les moteurs de la navette s'allument, on sait que l'on va vivre un des moments les plus forts de sa vie. On n'a pas peur, on est prêt, on l'a souhaité, on l'a rêvé", a raconté à l'école Polytechnique Jean-François Clervoy, qui a effectué trois missions spatiales en 1994, 1997 et 1999. Et d'ajouter : "Quand on voit la Terre de l'espace, on en tombe aussitôt amoureux."

Devenir "idiot"

Dans l'espace, tout est différent. Philippe Perrin, qui a effectué une mission spatiale de treize jours en 2002, explique à un médecin du département de cardiologie du CHU de Montpellier que "l'organisme réagit de manière décalée aux problèmes de pesanteur par une modification de la répartition des fluides, avec accumulation de ceux-ci vers l'extrémité céphalique. On devient 'idiot' ('space stupidity'), probablement par excès de liquide dans le cerveau et/ou œdème cérébral". Mais "ceci touche les vétérans comme les néophytes", nuance-t-il.

Une préparation est nécessaire pour affronter cet effet connu. Il précise que cela passe notamment par "l'apprentissage scolaire, répétitif, rébarbatif de tâches apparemment simples comme, par exemple, appuyer successivement dans un ordre préétabli sur des boutons de commande".

Entrer au gouvernement

Claudie Haigneré est la première femme astronaute française et européenne, et a effectué deux missions : l'une en 1996, l'autre en 2001. Elle est également la première femme à avoir séjourné dans la Station spatiale internationale.

Plus de dix ans plus tard, elle entre au gouvernement. En 2002, elle rejoint l'équipe gouvernementale de Jean-Pierre Raffarin en tant que ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologies. Et en 2004, elle devient ministre déléguée aux Affaires européennes. "Deux épisodes pas franchement fracassants", commentait Libération en 2009. Deux expériences qui ont laissé des traces douloureuses puisqu'elle a quitté l'exécutif après le "non" au référendum à la Constitution européenne. "Elle a été très marquée, comme moi, par cette expérience", a raconté au quotidien Michel Barnier, son ministre de tutelle.