Laura Shepard Churchley, la fille du premier Américain dans l'espace, va décoller avec Blue Origin

Son père, Alan Shepard, a effectué en 1961 un vol d'environ 15 minutes dans l'espace, après le vol historique du Soviétique Youri Gagarine, le premier humain dans l'espace.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Laura Shepard Churchley, fille d'Alan Shepard, va décoller avec la fusée de Blue Origin.  (BLUE ORIGIN)

Sur les pas de son père. Laura Shepard Churchley, la fille du premier Américain dans l'espace, va monter à bord d'une fusée de Blue Origin, samedi 11 décembre au Texas, avec cinq autres passagers. Cette femme âgée de 74 ans va franchir l'ultime frontière, soixante ans après le vol historique de son père, Alan Shepard

"C'est assez marrant pour moi de dire qu'une authentique Shepard va voler dans une New Shepard [le nom du véhicule spatial]", avait déclaré Laura Shepard Churchley dans une vidéo de Blue Origin au moment de l'annonce du vol. "Je suis très fière de l'héritage de mon père." Alan Shepard a effectué le 5 mai 1961 un vol dans l'espace de 15 minutes, 23 jours après le vol historique du Soviétique Youri Gagarine, qui était le premier humain dans l'espace.

Il s'agira du troisième vol habité de l'entreprise spatiale du milliardaire Jeff Bezos, qui avait lui-même fait le voyage lors du premier lancement en juillet. C'est la première fois que la capsule de la fusée New Shepard, nommée justement d'après Alan Shepard, sera à pleine capacité. Les précédents vols n'avaient jusqu'ici compté que quatre passagers.

Onze minutes de vol

Se trouveront également à bord une célébrité américaine, le présentateur de télévision et ancien joueur professionnel de football américain Michael Strahan, et quatre passagers ayant, eux, payé pour le voyage : les hommes d'affaires Dylan Taylor et Evan Dick, ainsi qu'un entrepreneur et son fils de 23 ans, Lane et Cameron Bess. Le prix du billet n'est pas connu.

Ils ne resteront que très peu de temps dans l'espace, les vols suborbitaux de Blue Origin ne durant qu'environ 11 minutes au total, entre le moment du lancement et l'atterrissage. La fusée décolle à la verticale et, à environ 75 km d'altitude, la capsule se sépare du lanceur, poursuivant sa trajectoire jusqu'à atteindre plus de 100 km – la ligne de Karman, qui marque le début de l'espace selon la convention internationale.

Les passagers peuvent se détacher de leurs sièges, flotter quelques instants en apesanteur, et admirer la courbure de la Terre à travers de très grands hublots. Le lanceur revient automatiquement se poser sur une piste, tandis que la capsule entame une chute libre pour revenir vers la Terre, avant d'être freinée par des parachutes, puis des rétrofusées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.