La vie à bord de la station spatiale internationale

Nicolas Chateauneuf dévoile les secrets de la station. Qu'y fait-on ? Comment se passe une journée-type ? Comment se nourrit-on ? Les réponses avec France 2.

FRANCE 2

Dans quelques mois, Thomas Pesquet deviendra le premier Français à s'envoler pour la station spatiale internationale (ISS), "l'engin le plus grand et le plus complexe jamais envoyé par l'Homme dans l'espace", indique Nicolas Chateauneuf. La station se trouve à 400 kilomètres au-dessus de nos têtes et voyage à une vitesse de 28 000 km/h. "Les astronautes à bord font 16 fois le tour de la Terre chaque jour", poursuit le journaliste de France 2.

Le but premier de l'ISS est la recherche : "C'est un laboratoire unique au monde puisque là-haut, les effets de la gravité ne se font plus sentir". On s'y livre à des expériences inédites, en médecine par exemple "avec à la clé de nouveaux traitements contre le cancer". On y observe aussi la Terre et on met au point de futurs voyages spatiaux, dont ceux vers Mars qui se trouve à deux ans et demi aller-retour. "Il faudra bien produire de la nourriture ! C'est ce que font aujourd'hui les astronautes à bord de la station", ajoute Nicolas Chateauneuf.

Pas de douche ! Et deux heures de sport par jour !

Là-haut, chaque journée est minutée. On se lève à 6 heures, puis les astronautes travaillent pendant 10 heures. Et chaque jour, ils doivent s'astreindre à une session de sport de deux heures "parce que les muscles fondent très vite en apesanteur". Leur nourriture est sous sachets ou en conserves. Et pas de douche pour se laver : on utilise une serviette humidifiée pour éviter qu'une bulle d'eau se forme et provoque un court-circuit.

La station est grande comme un terrain de football (110 mètres de long, 80 mètres de large) et les astronautes vivent dans six modules d'habitation. Le ravitaillement est assuré par des vaisseaux automatiques et les occupants sont relevés tous les six mois par un vaisseau russe Soyouz, qui fait aussi office de capsule de secours. Il y en a toujours deux amarrés à l'ISS.

La capsule Dragon de Space X s\'amarre à la Station spatiale internationale, le 17 avril 2015.
La capsule Dragon de Space X s'amarre à la Station spatiale internationale, le 17 avril 2015. (NASA / AFP)