KELT-9b : l'exoplanète géante tellement chaude qu'elle pourrait exploser

Cette planète a été découverte en dehors de notre système solaire, à 650 années-lumière de notre Terre

 Vue d\'artiste d\'une planete extrasolaire, devant son etoile.
Vue d'artiste d'une planete extrasolaire, devant son etoile. (D.DUCROS / NOVAPIX / AFP)

Elle a été baptisée KELT-9b. Et elle n'en finit pas d'étonner les astronomes qui l'ont découverte. Cette exoplanète est très chaude à sa surface, elle est aussi gigantesque et elle possède un queue semblable à celle des comètes, selon la description faite dans le magazine Nature, lundi 5 juin.

KELT-9b est près de trois fois plus massive que Jupiter, qui est à titre de comparaison la plus grosse planète de notre système solaire. Elle tourne autour d'une étoile bleue à 650 années-lumière de notre Terre. Une étoile deux fois plus chaude que notre Soleil autour de laquelle elle tourne en un jour et demi.

Plus de 4 300 degrés Celsius à sa surface

L'une des faces de KELT-9b reste plongée dans une nuit perpétuelle. L'autre est exposée aux radiations de son étoile et à une chaleur extrême de plus de 4 300 degrés Celsius (7 820 degrés Fahrenheit). "C'est si chaud que nous pensons qu'aucune molécule ne peut vivre sur la face exposée à la lumière de cette planète", explique le chercheur Scott Gaudi de l'Ohio State University, cité par NPR (en anglais).

A cause de cette chaleur, son atmosphère faite de gaz s'évapore probablement à grande vitesse. Peut-être même à une telle vitesse que KELT-9b pourrait exploser avant même que l'étoile autour de laquelle elle gravite ne meure, estiment les scientifiques.