Des scientifiques découvrent une exoplanète composée de saphirs et de rubis

Selon ces chercheurs des universités de Zurich (Suisse) et de Cambridge (Royaume-Uni), cette planète est largement composée de calcium et d'aluminium, et ainsi de ses oxydes – des saphirs et des rubis. 

Image de l\'université de Zurich (Suisse), présentant l\'exoplanète découverte par des chercheurs de l\'université et de Cambridge (Royaume-Uni), le 19 décembre 2018. 
Image de l'université de Zurich (Suisse), présentant l'exoplanète découverte par des chercheurs de l'université et de Cambridge (Royaume-Uni), le 19 décembre 2018.  (UNIVERSITE DE ZURICH / TWITTER)

Nouvelle avancée dans le champ de la recherche spatiale. Des scientifiques des universités de Zurich (Suisse) et de Cambridge (Royaume-Uni) ont découvert une exoplanète, ces planètes situées en dehors de notre système solaire, faite de rubis et de saphirs, rapporte 20 Minutes, samedi 29 décembre.

Nommée HD219134 b, cette planète a été repérée au sein de la constellation de Cassiopée, à 21 années-lumière de la Terre, relate le quotidien. Il s'agit d'une super-Terre : sa structure est rocheuse, et sa masse équivaut à quasiment cinq fois celle de notre planète, poursuit le journal.

Mais contrairement à la Terre, cette exoplanète, formée dans un environnement à très haute température et très près de son étoile, contient très peu de fer, précise l'université de Zurich dans un communiqué (en anglais). HD219134 b est largement composée de calcium et d'aluminium, et ainsi de ses oxydes – des saphirs et des rubis. 

Il est possible que cette planète scintille d'un bleu et d'un rouge comme des rubis et des saphirs, car ces pierres précieuses sont des ocydes d'aluminium, courants sur cette exoplanète.Caroline Dorn, astrophysicienne auprès de l'université de Zurich

Des planètes dépourvues de champ magnétique

Selon les scientifiques des universités de Zurich et de Cambridge, HD219134 b fait partie des trois planètes appartenant à "un nouveau et exotique groupe d'exoplanètes". Les deux autres sont 55 Cancri e et WASP-47 e, selon Futura Sciences

Ces trois planètes ont la particularité d'avoir été formées sous de très hautes températures, et d'être composées de calcium, d'aluminium, mais aussi de magnésium et de silicone. Ayant très peu de fer, elles ne peuvent avoir un champ magnétique comme la Terre, précisent les scientifiques. 

D'après les chercheurs, ces planètes sont également différentes d'autres super-Terres en raison de leurs atmosphères et de leur processus de refroidissement. Ce nouveau type d'exoplanètes pourrait être plus courant qu'attendu, ajoutent les scientifiques.