Espace : la prouesse historique des Chinois sur la Lune

Cette semaine, deux premières historiques dans la course aux étoiles. La Nasa a réalisé une photo de l'objet céleste le plus loin, alors que la Chine a réussi à poser une sonde sur la face cachée de la Lune.

FRANCE 2

Depuis l'alunissage de la sonde chinoise Chang'e-4 sur la face cachée de la Lune, jeudi 3 janvier, "les Chinois communiquent au compte-gouttes, mais apparemment tout se déroule normalement", rapporte le journaliste Nicolas Chateauneuf, sur le plateau de France 2. "Dans les prochains jours, les deux engins [envoyés] vont activer leurs instruments. L'un va faire pousser des plantes à la surface de la Lune, dans l'environnement lunaire, d'autres vont analyser la composition du sol ou encore rechercher de l'eau sur la Lune", explique-t-il.

Une prouesse technique

"C'est une prouesse parce qu'avec ce succès les Chinois réussissent ce que les Américains et les Russes n'avaient pas encore fait : poser un engin de ce côté-ci, sur la face cachée de la Lune. Comme la Lune présente toujours la même face à la Terre, de ce côté-ci vous ne la voyez jamais, ce qui rend les télécommunications plus compliquées. Sur la face visible, il y a 50 ans exactement, les États-Unis ont envoyé leurs astronautes. Ce n'est pas un hasard, car ici, du côté visible, la Terre illumine le ciel et les communications sont plus faciles. Au-delà de cette prouesse technique, les Chinois envoient un message très clair au monde : ils ont de grandes ambitions et, dans l'espace, ils n'entendent plus laisser la bannière américaine flotter toute seule", conlut Nicolas Chateauneuf.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo d\'une simulation de l\'aterrissage du module d\'exploration chinois Chang\'e-4 arrivé sur la Lune le 3 janvier 2019.
Une photo d'une simulation de l'aterrissage du module d'exploration chinois Chang'e-4 arrivé sur la Lune le 3 janvier 2019. (JIN LIWANG / XINHUA / AFP)